cudjoe

C’est pourtant pas la mort à boire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

23avr.

Las Madres de Plaza de Mayo

S'il y a des choses fortes qui m'impactent quand je repense à l'Argentine, c'est bien le poids du passé de la dictature. Il faut bien voir que ce n'est pas une époque lointaine, ça s'est passé hier. Les Argentins de ma génération sont nés à la fin du régime militaire.

Le Mardi 20 Avril 2010, à l'age de 82 ans, Reynaldo Bignone, le dernier chef de la junte militaire argentine, a été condamné à vingt-cinq ans de prison pour son implication dans l’enlèvement, la torture et d’autres crimes contre l’humanité.

Aujourd'hui, j'ai écouté une émission de Mermet, diffusée en 1995, qui rend hommage aux Mères de la Place de Mai, les mères des disparu(e)s de la dictature Argentine, formée à la torture par les militaires Français retraités de la guerre d'Algérie.

grâce au player Flash de JeroenwiJering.com

25mai

L'Aquifère Guarani, privatisation

eau1.jpgJe viens écrire le dernier article d'une série que j'avais commencé il y a déjà un bon moment :

  1. L'Aquifère Guarani
  2. Surexploitation et pollution
  3. Présence militaire

Cette fois il s'agit de la privatisation des connaissances et des résultats des études de l'aquifère: En 1997, 4 universités publiques des 4 états avaient commencé un projet qui chiffrait les recherches à un total de 6 millions de dollars.

Le manque de collaboration et d'uniformisation de la gestion de l'eau entre les 4 pays (Argentine, Paraguay, Brésil, Uruguay) ont permis à la Banque Mondiale d'y placer ses propres intérêts avec le Projet de Protection Environnementale et Développement Durable du Système Aquifère Guarani, signé en 2003 à Montévideo, à travers le GEF (Fonds pour l'environnement mondial). Les États penchent vers celui-ci, l'organisme exécutif serait l'OEA (Organisation des États Américains) et le coût est évalué à 26 millions de dollars (au lieu de 6...).

eau3.jpg

Les recherches, co-financé par l'AIEA, Geological Survey allemand, Banque des Eaux des Pays-Bas et de la Norvège, et axées sur 4 projets pilotes seulement, ont commencé en 2005 et se sont terminées fin Janvier 2009. Une dizaine d'entreprises canadiennes et nord-américaines ont réalisé des inventaires géologiques, géophysiques, hydrochimiques, isotopes, dans les zones Nord et Sud, ont analysé les volumes, réalisé des cartes (énergie géothermique, rivières, lacs, lagunes, cascades, voies de communications, ponts, ports, aéroports, industries et cultures). Une formule indique que les résultats des recherches sont "opinions de l'auteur" et que les organisations n'ont aucune responsabilité. Curieux pour des résultats scientifiques !

La Banque Mondiale s'est chargé de la supervision du projet et a annoncé que les 26 millions avaient servi à faire des estimations sur la suite. Le budget réel des recherches s'élèverait à 240 millions de dollars, en insistant sur la protection de la ressource mais sans limiter l'investissement privé. Il y aurait également 370 millions de dollars destinés aux universités privées et publiques.

eau2.jpg

Comme d'habitude les organisations sociales n'ont pas été consultées pour le déroulement du projet, ils ont réussi à lutter contre la privatisation des ressources mais les risques augmentent au fur et à mesure que la terre qui est au-dessus passe dans les mains des multinationales étrangères[1]...

Notes

[1] Qu'on ne s'y méprenne pas, les plus grandes entreprises de l’industrie de l’eau sont européennes, et les françaises sont terribles (Suez, Veolia, Bolloré...)

02fév.

L'Aquifère Guarani, présence militaire

En 2000, le Parti républicain nord-américain a publié un document qui présentait la nécessité de garantir « que les pays de l’hémisphère sud ne soient pas hostiles à nos préoccupations concernant la sécurité nationale ». Dans un autre rapport des anciens conseillers de Reagan et de Bush père, il est dit que les Etats-Unis doivent s’assurer «de la disponibilité des ressources naturelles de l’hémisphère sud pour répondre aux priorités nationales ».

Aux États-Unis, 40% des cours d’eau et des lacs sont pollués, tout comme les aquifères tels que l’Ogallala, qui s’étend sur huit Etats du Dakota du Sud au Texas.

En février 2004, Andrew Marshall avertissait le président Bush des effets préjudiciables du réchauffement planétaire à court terme, dont le manque d’eau potable, recommandant aux Etats-Unis de prendre les mesures voulues pour pouvoir s’approprier cette ressource stratégique, là où elle se trouvait et quand cela serait nécessaire.

Paraguayos protestaron el miércoles en Asunción contra la presencia de Donald Rumsfeld FOTO Reuters

En 2005, Donald Rumsfeld se rend au Paraguay pour obtenir des Etats de la région l’immunité pour ses propres soldats. Prétendant une concentration possible d’activités terroristes et de narcotrafic dans la zone de la dénommée Triple Frontière, Washington positionne ses pions autour de l'aquifère pour commencer les expropriations.

Le magnat états-unien Douglas Tompkins, créateur de la marque North Face, a acheté 230 000 hectares dans la région de Corrientes (Esteros del Ibera), une des zones de décharge de l'aquifère les plus grandes.

iguazucopter.jpg

Aujourd'hui les 500 soldats nord-américains occupent un cercle qui est au coeur de l'Aquifère Guarani, à Mariscal Estigarriba. Le FBI a également ouvert un bureau à Asunción. En plus d'être à quelques kilomètres des barrages hydroélectriques Itaupú et Yaciretá, Washington se rapproche des ressources pétrolières de Bolivie, qu'Évo Morales a nationnalisé.

En 2008, les paraguayens ont élu Fernando Lugo, défenseur du nationnalisme économique. Les États-Unis voient en lui un dangereux communiste qui place son peuple avant les intérêts de leur empire.

La conservation et la protection de l'aquifère ne peut se faire que dans un cadre colaboratif entre l'Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay. La stabilité politique et l'entente de ces pays est primordiale pour que les lois s'unifient et que l'aquifère soit protégé.

(Je ne trouve rien sur ce qu'aurait pu exprimer Obama à ce sujet.)

Sources :

26janv.

L'Aquifère Guarani, surexploitation et pollution

L'Aquifère Guarani est connecté à diverses lagunes, rivières, soit pour se charger en eau, soit pour se décharger.

acuifero-carga-descarga.jpg

Il est connecté aux lagunes d'Ibéra, la zone humide la deuxième plus grande du continent. Sa surface est recouverte d'une forêt extrèmement riche : la Forêt Atlantique.

Depuis des millénaires, les peuples locaux ont toujours orienté leurs pratiques autour du respect et de la protection de l'eau et de l'environnement. Les élements de la nature sont la base de la cosmogonie, des mythes, des rituels, de l'iconographie, des légendes et des divinités Guaranis. Les individus avaint parfaitement intégré le fait que toute atteinte à un de ces éléments nuirait à l'ensemble de la communauté et à l'équilibre de son environnement.

Expedicao Fotografica de Olho nos Mananciais 01/06/08 Aldeia Guarani Tenonde Pora - Foto: Cintia akae

Dans notre société moderne, résultat du soi-disant progrès, le système capitaliste, seul modèle soi-disant viable, transforme ces éléments en marchandise et les exploite sans intégrer leur conservation dans l'équation économique.

Urbanisation

  • Ces trentes dernières années, la source a permis le développement d’un grand nombre de villes-champignons.
  • Il n'y a pas d'usines de traitement des eaux usées dans les zones urbaines
  • L’intensification du bétonnage empêche la recharge naturelle par infiltration des eaux de pluie.

Industrie

  • Les multinationales s'approprient les eaux pour leurs complexes industriels de cellulose ou de sodas
  • L'exploitation des eaux leur est offerte en échange des emplois (main d'oeuvre non qualifiée)
  • L'industrie pétrolière a tendance à se débarasser de ses déchets dans les rivières
  • Le tourisme thermal représente environ 10% des eaux extraites

Agriculture

  • La forêt atlantique est la forêt tropicale la plus menacée du monde, les arbres sont remplacés par des champs. (il n'en reste que 8%)
  • On y cultive le fameux soja transgénique (99% en Argentine) et on y déverse à outrance des tonnes d'engrais et pesticides
  • Le bio-carburant du Brésil, l'éthanol, l'alcool de canne à sucre, épuise les sols et consomme des quantités astronomiques d'eau
  • Les puits, officiels ou clandestins, font le bonheur des grands propriétaires terriens qui y puisent à loisir pour irriguer leurs immenses champs
  • Certains agriculteurs font leurs mélanges agro-chimiques directement dans les puits

avion-pesticide.jpg

L'Aquifère Guarani est en danger. Nous sommes dans un système économique qui survit dans un hémisphère parce qu'il tue et détruit dans l'autre.

Ce n'est pas sain d'être bien dans une société profondément malade.

23janv.

L'Aquifère Guarani

C'est le sujet de la thèse d'une amie. J'ai eu l'occasion de participer à la traduction en anglais pour qu'elle la présente au Forum Social Mondial, qui se déroule en ce moment à Bélem, Brésil. Ça m'a donné envie de faire une petite série pour présenter cette merveille, et son massacre.

Un aquifère est une couche de terrain/roche, suffisamment poreuse et perméable pour contenir une nappe d'eau souterraine.

L'Aquifère Guarani s'est formé il y a environ 200 millions d'années et s'étend sur 4 pays: Brésil, Uruguay, Paraguay et Argentine. Son nom vient de la zone où vivent les Indiens Guaranis, près des chutes d'Iguazu. (rappellez-vous du film Mission)

Aquiferoguarani.jpg

Sa taille est mal connue, mais il s'étendrait sur 1 200 000 km² (3 frois la France) et contiendrait 55 000 km³ d'eau (la surface de la France recouverte par 100m d'eau), 55 000 000 000 000 litres :)

Il est le troisième aquifère de par sa taille après le Bassin de Nubie (Nil) et le Système Aquifère du Sahara Septentrional, mais le premier en terme de capacité de recharge, puisqu'il reçoit entre 160 et 250 km³ d'eau chaque année.

L'exploitation de 80 km³ d'eau douce par an, considérée comme rationnelle, pourrait fournir 300 litres d'eau par jour à 720 millions de personnes. (il y a actuellement 551 millions de sud américains).

...mais nous verrons comment l'aquifère et les merveilles naturelles auxquelles il est connecté sont mis en danger par la pollution et la surexploitation au Brésil et en Argentine, comment les forces militaires étrangères (surtout États-Uniennes) tentent d'en prendre le controle notamment au Paraguay, comment les universités sud-américaines sont exclues du savoir sur leur aquifère et comment les multinationales en tirent profit sous couvert de la Banque Mondiale.

L'Ordre Mondial, mené par la fine équipe des États-Unis devrait bientôt trouver des terroristes cachés par là-bas... les prochaines guerres seront pour l'eau.

Comme le dit Galeano, le plus grand malheur de l'Amérique du Sud, ça aura été d'avoir autant de richesses naturelles.

05janv.

Non au Dakar ! Évidemment !

Les peuples natifs Mapuches, Aymara et Likan-antay se sont fait exterminés en masse au XVIII et XIXème siècle. Au XXème leurs langues et leurs cultures ont été diminuées par un système éducatif pro-colonialiste. Au XXIème leurs terres continuent d'être violées par l'état qui soutient militairement les grands propriétaires terriens et cultivateurs.

noaldakar2.jpg Mais ce n'était pas suffisant. En 2009, les magnats du premier monde et leurs horde publicitaire pour les multinationales du pétrole et de construction automobile ont choisi leurs territoires comme terrain de jeu et d'aventure.

Le convoi est constitué de 700 véhicules (230 motos, 165 voitures, 70 camions et 230 d'assistance), 14 avions et 10 hélicoptères. Le tout pour une valeur de plus 43 millions d'euros. Du gaspillage à l'état pur, pour un véritable assaut mécanique contre la nature. En 30 ans d'existence en Afrique, le rally a coûté la vie à 54 personnes, dont de nombreux enfants.

C'est une insulte de traverser des populations qui souffrent de graves problèmes de pauvreté et d'oppression avec des véhicules qui coûtent des millions et qui sont sponsorisés par les corporations à l'origine de leurs souffrances.

  • Aucune étude sociale, culturelle ou écologique pour le tracé en dehors des zones privées (corrompues)
  • Aucune autorisation ni consultation auprès des habitants.
  • Aucune préparation ni protection des lieux traversés.

Le convoi traverse le territoire Zunguncurá (a.k.a. meseta de Somuncurá) qui est un lieu sacré pour le peuple mapuche pour sa force sprirituelle et de protection en relation à la guerre d'extermination menée par l'État argentin en 1880 (campaña del desierto).

Le convoi traverse la zone Carri Lafquen déclarée zone protégée en 1959, terre ancestrale d'éleveurs mapuches.

Pire ! Le podium à Buenos Aires est organisé à La Rural : propriété de la société rurale argentine, fondée par les héritiers des terres volées aux peuples natifs après les campagnes d'extermination !

mapuches.jpg

Je soutiens l'appel des peuples mapuche pour contrer cet affront du premier monde

...et au fond de moi, je souhaite que l'organisation du rally déraille, qu'il y ait encore plus de menaces qu'en Mauritanie, que les competiteurs soient retardés, qu'une montagne s'écroule sur le convoi... et surtout que le rallye ne réapparaisse plus, ni ici ni ailleurs !

01nov.

On t'offre «las lolas» !

 On continue dans le bon goût argentin ! De passage à Cordoba, j'ai pu voir des panneaux publicitaires pour une boite de nuit qui faisait la promotion d'un concept surprenant : «Te regalamos las lolas». On me l'a expliqué, j'y croyait pas. Pour une participation de 30$ (7€), vous pouvez participer à un tirage au sort en boîte de nuit pour gagner des... implants mamaires :) Le premier gagnant était un jeune homme de 22 ans qui les a offert à sa copine.

g25p28f1.jpg

Avec la petite vidéo... caprice ? besoin ? peu importe ? je veux mes lolas !

Le gouvernement de la province est en train d'étudier ces concours pour les interdire ... Grandiose

31oct.

Quel goût a cette patisserie ?

...certainement mauvais.

argentine-patisserie-470.JPG

Rassurez-vous la version chocolat blanc n'existe pas !

06oct.

Allez au stade !

J'en profite pour annoncer la résurrection de http://mmggrr.net/fr :)

21août

El bolomqui des téléphones portables

Véritable casse-tête (quilombo : bolomqui en verlan de Buenos Aires) : appeller sur un téléphone portable Argentin

  • De l'étranger, on préfixe par +54 (international)
  • Ensuite, on rajoute 9 selon le réseau du destinataire
  • Puis vient le préfixe de la province du destinataire (011 pour Buenos Aires) si on appelle depuis une province différente ou de l'étranger (sans le 0)
  • Sinon on préfixe par 15
  • Viennent ensuite les 8 chiffres du numéro
  • Pour envoyer un SMS à un téléphone portable d'un autre opérateur, il faut marquer le numéro comme si on appellait de l'étranger mais sans le préfixe international

...ils m'font marrer

15août

Un trésor pour le bien commun


Je vous l'avais dit, l'hiver argentin allait être tourné vers le libre. La debconf08 est en train de se dérouler à Mar de Plata, le streaming video fonctionne bien.

Ensuite, il y a les journées du libre, du 20 au 22 Août, avec plein de conférences intéressantes ! En voici quelques unes qui ont retenu mon attention :

  • Atelier pour communications sociales
  • Création collaborative d'entreprises : coopération et logiciel libre (LL)
  • Entreprendre des affaires basées sur l'Opensource
  • Comment créer et fonder un entreprise dirigée par des hackers
  • Notes contre la propriété privée de la culture
  • Atelier d'activisme
  • Réaliser un programme de radio avec des LL
  • LL à l'école primaire
  • Cybers Café libres con OpenCoffee
  • The Joy of Synchronicity: Coordinating the Releases of Upstreams and Distribution (Mark Shuttleworth : M.Ubuntu)
  • /dev/wiimote > Expérimenter avec une wii remote et Gnu/Linux

Ça bouge aussi partout autour de nous, le quotidien national Pagina12 titre un article "C'est un trésor pour le bien commun". Le journal Hecho en Buenos Aires, vendu par les plus démunis, titre un article "Pour la liberté" page1, page2

Et depuis quelques jours, je m'intéresse à CakePHP, l'équivalent PHP de RubyOnRails, et là que vois-je : CakePHP Festival à Buenos Aires du 2 au 5 décembre 2008

2008 sera l'année qui aura marqué l'histoire des logiciels libres en Argentine. Dans le combat quotidien contre la corruption, les Argentins ont tout à y gagner...

30juil.

Vas-y, sers-toi !

Avez-vous vu qu'Aerolinas Argentinas est en phase de se faire nationaliser ?

Jusque dans les années 80, l'entreprise tournait à merveilles avec tous ses beaux 727, 737 et 747. Mais le gouvernement Menem avait décidé de se faire plaisir avec ses potes et l'a privatisé en 1991. Regardez comment ils s'en sont donné à coeur joie pendant 10 ans :


Item 1991 2001
Actif (millions US$) 650 ?
Balance Annuelle (millions US$) 18 -390
Dette (millions US$) 0 cc. 1000
Avions (proprio/loué) 28/1 1/43
Simulateurs de Vol 3 0
Employés 11500 6500

Et maintenant, on re-nationalise l'entreprise et on bouche les trous avec les sous des Argentins. Évidemment, grâce à un double discours bien huilé dans les médias, il est désormais très mal vu d'être contre cette nationalisation, ce serait insulter la gloire de l'Argentine...

14mai

L'Argentine et le soja OGM

Comment l'Argentine s'est pris les pieds dans le Soja transgénique

Si en France, les OGM font débat, ce n'est pas le cas dans tous les pays...

14mai

Un homme qui se noie s'accroche à n'importe quoi.

Le prix du métal est tellement haut, ça devient de la folie ! Hier, un pote nous raconte qu'il s'est voler sa clanche de porte ! Elle était en bronze et valait son pesant d'or ! Pareil, il devient quasiment impossible d'avoir des pièces de monnaie, ici on parle d'une mafia qui ferait fondre les pièces pour les revendre au poids...

18avr.

Fumée passive

On était quand même bien, il y a encore quelques jours. La météo nous permettait de sortir du matin au soir en tee-shirt... puis une vague de froid est arrivée, la température est descendu jusqu'à 4ºC pendant la nuit ! Après deux jours froids et humides, le ciel bleu a commencé à réapparaitre, gentillement. Mais cette fois c'est une cape de fumée qui a recouvert la ville !

Chez nous, en Beauce, les paysans versent des boues d'épuration municipales (de la merde quoi), mais ici les paysans de l'intérieur, ils brûlent les champs, pour que l'herbe des prés repousse mieux ! Et quand ils brûlent tous leurs champs en même temps, comme cette semaine, et bien les fumées se promènent jusqu'en Uruguay ! Ce matin, tous les porteños (habitants de Buenos Aires) avaient les yeux éclatés, la gorge en feu et mal au bide. On a dû tous plus ou moins perdre quelques années d'esperance de vie.

Alors c'est dans ces moments-là qu'on pense au drame psychologique que représentent le changement climatique, les accidents nucléaires et autres contaminations massives. La fumée reste, et même dans les appartements fermés, alors il n'y a pas grand-chose à faire à part attendre que le vent se mette au boulot.

Mise à jour:

  • La fumée augmente
  • L'état ferme les routes à cause des accidents, l'accès à la capitale se complique, et donc impossible de s'échapper !
  • Le gouvernement confirme que le monoxyde n'est pas dangereux pour la santé
  • La presse mondiale en parle...

Photos de LaNacion: Diaporama

29mar.

Sortez les casseroles !

Toute cette semaine a été très agitée ici, en Argentine. Il y a eu de nombreux barrages routiers pour le week-end de Pacques, et la place principale de Buenos Aires fut envahie tous les soirs de manifestations à base de casseroles :). J'ai regretté plusieurs fois de ne pas avoir pris l'appareil photo. L'effigie du Ché sur des banderoles gigantesques c'était de toute beauté.

En gros pour résumer, les agriculteurs ont protesté contre une hausse de 9% des taxes sur la production de soja, principale richesse de l'intérieur du pays.

Le débat est relativement compliqué, les avis divergent et s'affrontent. J'ai une vingtaine de mails dans ma boite, et je viens d'assister à deux heures de cris et hurlements lors de notre débat hebdomadaire entre collègues. Après les avoir vu quasiment s'entretuer (je n'exagère pas!) dans la salle à manger, nous voici tous à notre poste, sages, serviables et ensemble pour bosser. C'est une faculté qu'ont les Argentins en général et dont j'ai énormément à apprendre.

28fév.

Tu dois avoir quelquechose à cacher !

Nous venons de découvrir un concept complètement dément !


Eli, qui est sur le point d'intégrer une équipe de développement dans une entreprise argentine, a déjà réalisé une bonne série de tests psycho-techniques, tecnico-profilogiques, medico-neurologiques (... etc) pour témoigner de sa bonne foi... Mais il restait un examen sur la liste, dont le principe est particulièrement inquiétant.

En effet, l'entreprise effectue un examen ambiental. Un homme vient chez vous pour analyser l'environnement dans lequel vous vivez ! Nous sommes en pleine science-fiction ! La vie privée violée, pour le plus grand bien de Babylone ! ...vous imaginez bien que j'étais contre, mais le poste était tellement intéressant et fût tellement difficile à obtenir qu'il était malvenu de s'opposer à cette violation.


On a donc descendu notre portrait de Trotsky de la porte d'entrée, retiré le poster de Bob Marley, aussi celui des tours jumelles en flamme, également vidé les cendriers, planqué les feuilles à rouler et les cartoons anti-système, rangé les chaussettes sales radio-actives, aligné la table basse avec le canapé, nettoyé les miettes de la nappe, mis les chaussures dans le petit placard approprié, arrosé les plantes... bref j'arrête là : on était plus du tout chez nous !

Finalement, le gars est venu, a tchatché 2-3 trucs et est vite parti. Vous croyez qu'ils vont lui préparer son bureau en fonction de ce qu'ils ont observé ? Ou qu'ils ont fait la liste de ce qu'il nous manquait et qu'au lieu d'offrir des sucreries à Noël ils feront un cadeau personalisé ?

28fév.

Que tal en el ano ?

Un collègue habite Lanús, une ville de la province de Buenos Aires. Il y a l'équipe de foot de Lanús, la ligne de bus de Lanús, l'université de Lanús, l'anus Ouest, l'anus Est... Comment ne pas passer à côté des jeux de mots moisis avec un nom pareil ?

...et pourtant personne ne semblait comprendre mes boutades, j'ai pourtant essayé d'expliquer que moi aussi j'habitais près du Paséo Colón ! Mais rien n'y faisait.

En Espagnol, les mots en "us" et en "um" se terminent en "o". Dans ce cas précis, c'est donc el ano, rien à voir au final avec le nom de ce quartier, qui ne demande qu'à être visité !

(au fait, allez faire un tour sur http://www.clublanus.com et montez le son, vous aurez une (petite) idée de ce dont je parlais il y quelques jours)

19fév.

Prrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrropaganda

C'est drôle dans le métro, souvent mon regard bloque sur des messages publicitaires du style :

  • Profitez de la vie ! N'attendez pas !
  • Le bonheur est à portée de main, vivez la vie !
  • Faites vous plaisir, rejoignez le monde des gens heureux !

...évidemment c'est toujours triste de voir qu'il s'agisse de propagande pour des crédits, des cartes de consommation ou autre. Et vous savez quoi ? Dans les couloirs, il y a des affiches qui conseillent aux gens de ne pas marcher dans les escalators ! Alors tout le monde reste immobile sur l'escalier mécanique comme des poulets dans une usine de viande ! ...heureusement ils n'ont pas encore interdit l'utilisation de l'escalier normal.

Tiens, avez-vous déjà entendu des commentateurs sportifs en espagnol ? Le championnat vient de commencer ici et c'est pas rare qu'il y ait une télé avec un match dans les bars. Moi qui ne cours pas après le foot, je les trouve vraiment insupportables. Ils font des R roulés de 15 secondes, et au moment du but ils crient "gooo...oool" pendant une minute. Ça casse le crâne ! Le plus impressionant, c'est que les commentateurs, entre deux passes, prononcent des messages publicitaires !! Sur le même ton que le reste, ils répètent des slogans pour une bière, une boutique ou une banque !

11fév.

¿Te Ubiquas?

Buenos Aires est une grosse ville, et elle me fait bien prendre conscience que je ne suis pas né avec les gènes de citadin (et c'est tant mieux!). Il m'arrive de louper mon arrêt de métro, de sortir par le mauvais escalier, de rester 10 minutes devant un plan, de marcher sur la pelouse, de m'excuser quand je bouscule quelqu'un...

Il faut dire que les gens de la municipalité ne font pas du tout d'efforts pour faciliter la vie des campagnards comme moi! Ce matin par exemple, j'ai cru que j'étais devenu fou. J'étais dans un wagon de ligne C, alors que j'étais monté dans la ligne D ! Vous pouvez toujours chercher le nom de la prochaine station, c'est pas le bon itinéraire affiché ! Et les stations annoncées ne correspondent pas non plus ! Ils sont tout simplement interverti les wagons !

Ce week-end pareil, on a passé presque une heure à tracer les trajets des bus qui passent près de chez nous, avec un feutre sur le plan de la ville, avec le guide des bus sous les yeux ! Un vrai casse-tête !

Par contre pour les rues c'est bien pratique. Elles sont toutes en quadrillage, en sens unique alterné d'un bloc à l'autre (à part les avenues) et les numéros des rues sont affectés selon le quadrillage, comme dans un repère orthonormé.

- page 1 de 2