L'Amazone, le fleuve le plus puissant de la terre (son débit annuel, est estimé à 200.000 m3/sec, ce qui représente 5 fois celui du Zaïre, 10 fois celui du Mississippi, 75 fois celui du Nil, ou encore 115 fois celui du Rhône), est à son étiage le plus bas depuis au moins 30 ans. Là où la profondeur du fleuve atteint normalement 15 mètres, elle n'est plus que de 80 cm.

Selon le président de la Commission de l'Environnement du Loreto, la principale cause de ces basses eaux exceptionnelles est la déforestation intense de l'Amazonie. Elle aurait entraîné un dérèglement du régime de l'évapo-transpiration de la forêt, qui génère 50% des pluies tombant sur le bassin fluvial amazonien. En effet avec la déforestation les pluies ne sont plus cycliques.

Les scientifiques américains et européens tirent - une fois de plus - la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la déforestation en Amazonie et sur les énormes risques écologiques et climatiques à craindre dans les prochaines décennies, à l'échelle régionale et mondiale. Depuis une vingtaine d'année, la déforestation volontaire de l'Amazonie ne cesse de croître. Actuellement, chaque année, entre 20.000 et 25.000 km2 de forêt sont détruits. Vente du bois, progression de l'agriculture intensive, réalisation d'un réseau routier à grande échelle et exploitation sauvage de mines, souvent illégale, constituent quatre bonnes raisons de couper les arbres ou de recourir à la désastreuse technique du brûlis. En chargeant l'atmosphère en lourdes particules de matière organique, ces énormes incendies freinent la condensation de vapeur d'eau. Les nuages se forment plus lentement et beaucoup ne provoqueront des pluies que loin de l'Amazonie, sur les côtes Pacifique et Atlantique.

Le réchauffement climatique global à lui seul transformera 20 % de la forêt amazonienne en savane d'ici cinquante à cent ans. Mais si la déforestation se poursuit au rythme actuel, c'est 60 % de l'Amazonie qui devrait, durant cette période, se transformer en savane, conduisant à un désastre humain, écologique et climatique.

Ne vous inquiétez pas, vous, vous pouvez continuer à imprimer vos emails en 1 page par feuille...Bon non sérieusement, il y a des moyens de réduire la consommation de papier ! N'oublions pas que c'est Xerox, un fabricant d'imprimantes qui avait tout intérêt à ce qu'on imprime tout, qui a inventé l'informatique de bureau ! Dans votre entreprise, et chez vous, pensez à :

  • La copie et l'impression sur les deux faces du papier.
  • L'utilisation de papiers plus légers, de marges plus étroites et de polices de caractères adaptées.
  • L'utilisation de copieurs et d'imprimantes qui peuvent fonctionner avec du papier recyclé et qui supportent l'imagerie double face.
  • La limitation des informations sur papier quand elles ne sont pas vraiment indispensables.
  • Le recours aux systèmes de communication et d'archivage électroniques.

Sources et liens :