Ici, c'est de la folie furieuse.

Dans la journée les rues sont vides, les boutiques sont fermées, les hotels ne servent plus d'alcool, tout le monde fonctionne au ralentit. Les gens sont aigris, parlent doucement, la faim les travaille, la nicotine et le bout du zgeg aussi... Le pire : à la tombée de la nuit, il n'y a pas une voiture qui circule, tout le monde mange :)

Finalement, cela ne ferait pas de mal à certains. Souffrir de la faim pendant une journée, s'imaginer pauvre et affamé... d'ailleurs le soir près des mosquées, les gens riches offrent des grandes tables de nourriture.