On entends toujours parler des histoires de nucléaire, de projets, de manifestations écolos à droite à gauche... mais on est souvent réveillés trop tard, quand tout est signé, voté, magouillé. Cela m'avait fait ça avec la loi Perben-Sarkozy, après DADVSI j'avais suivi un peu mieux le débat, mais là avec l'EPR je tombe des nues.

En France, la majorité des centrales nucléaires ont été construites dans les années 80, la durée de vie a été réestimée à 40 ans et pas 30 ! En 2020, il y aura donc l'"effet de falaise", par quoi faudra-t-il les remplacer ? "Par l'EPR !" crient Areva et EDF, qui mènent la dance dans le domaine chez nos voisins Français.

Mais il fallait un gouvernement sacrément abruti pour signer un plan pareil. En effet, le Réacteur Pressurisé Européen est une nouvelle machine, légerement plus performante, avec des mesures de sécurité renforcées, mais de technologie semblable ! Comment faire pour que ce soit signé tant que Raffarin était au pouvoir ? ...Areva et EDF ont révélé le caractère urgent de la décision à prendre, en annonçant 17 ans de fabrication ! Diffusée dans des tas de documents officiels, cautionné par une noria de scientifiques nucléaristes, répétée à l'infini dans tous les cercles parlemantaires, ministériels, et jusqu'à la présidence de la République, cette intox a très bien fonctionné. De plus la CGT-EDF, déjà en lutte pour le maintien du statut de son entreprise, a fait savoir qu'elle ficherait le bazar si l'on ne donnait pas sans attendre à sa boutique cet os nucléaire à ronger.

Bon, vous n'êtes pas choqués, c'est normal, 17 ans. Oui, sauf que Areva a discrètement promis à la Finlande de lui fournir un EPR prêt à l'usage en 2009. Fumiers !

Les écolos ne sont pas les seuls à s'opposer à l'EPR, de nombreux scientifiques le voient comme un engin déjà dépassé. Ce qui est choquant, c'est que le gouvernement ait choisi de relancer un programme colossal, qui va coûter des milliards (à côté les crédits des chercheurs, la sécu et les intermittents, ce sont des crottes de nez), alors qu'une technologie innovante devrait être opérationnelle en 2035. En effet, le tokamak, une machine radicalement différente, fonctionnant par la fusion des atomes d'hydrogène, un peu à la manière du soleil, est en construction à Cadarache, en Provence. Absolument pas dangereux, brûlant une ressource inépuisable et pas chère, ce projet international Iter n'enrichira pas directement EDF et Areva.

Il fût une époque où il y avait un VIE au Qatar, lecteur de ce blog, qui se disait de droite et pragmatique...c'est drôle il bossait chez Areva.

Sources