L'archipel indonésien est avec l'Amazonie et le Bassin du Congo l'une des trois zones les plus riches du monde pour la Biodiversité. Mais les ressources naturelles sont surexploitées et les espèces disparaissent à vitesse éclair. Depuis les années 60, c'est la chute libre.

Image courtesy of NASA's Earth Observatory / Google Earth.

Quelques faits

  • La déforestation avance à une vitesse équivalente à 5 stades par minute (300 stades par heure !)
  • La moitié des espèces de singe est menacée d’extinction.
  • L'archipel a ainsi perdu en 50 ans 72% de ses forêts anciennes.
  • Dans toute l'Asie, le nombre d'individus de tigres est passé de 100.000 à 4.000 en 100 ans.
  • Certains experts annoncent la disparation des Orang Outans en 2011 (espèce originaire d'indonésie), dont 80% de leur habitat a déjà été déboisé

palmoil.jpg

Que se passe-t-il ?

  • Exploitation illégale de bois exotique ou pour céder la place à des plantations industrielles de palmiers à huile.
  • Près de 2 milliards de CO2 est rejetté tous les ans à cause de la destruction des tourbières (ce qui place l'Indonésie au top des émissions)
  • Les palmiers à huile épuisent les sols et multiplient les effets négatifs de la monoculture
  • Les populations autochtones qui sont expulsées de leurs terres
  • Utilisation intensive de produits chimiques (dont le tristement célèbre Paraquat, interdit dans nos pays)
  • Pratiques de corruption visant à faciliter l’extension des plantations

Indonesia-Kalimantan-Palangkaraya-Deforestation-1.jpg

L'huile de palme pour qui ?

Les produits qui en contiennent la nomme "huile végétale" ou "matières grasses végétales"

  • produits cosmétiques : L'Oreal, Palmolive, Dove, lait pour bébé,
  • agroalimentaire "occidental" : huile de friture, sauces, mayonnaise, chips, croûtons , soupes lyophilisées, viennoiseries, biscuits, etc
  • produits d'entretien
  • énergie : les @%&*# de biocarburants et bioplastiques

On peut tous agir en faisant *un peu* attention à ce qu'on achète. il faut sortir de l'état d'esprit qui consiste à dire "Je vais pas me priver sous pretexte qu'on vit dans un monde de merde".