Les Espagnols ont cru qu'ils allaient redresser leur navire en passant tout à tribord.

La crise frappe fort, et la gauche l'a payé très cher. C'est une grande tristesse.

Depuis la France, on n'imagine pas bien qui c'est ce nouveau président espagnol Mariono Rajoy. Mais sachez qu'à côté, Sarkozy est un homme de lettres humaniste, Berlusconi un homme droit et louable et Bush un homme de paix visionnaire et laïque. Rajoy c'est la crème de la crème des abrutis fachos !

Pour avoir une idée, son parti est un savant mélange entre ceux de Le Pen et De Villiers. Face au Parti Populaire espagnol, notre UMP est séduisant, il paraît tellement moderne, intelligent, laïque, respectueux.

J'ai une pensée pour tous les amis et proches qui sont en Espagne et qui s'apprètent à traverser un long désert exigeant, semé de harcèlements moraux et de violentes regressions idéologiques.

Courage.

rajoypasmado.jpg

Si vous croisez des petits trous du cul en chemise bleue avec un pin's PP, respirant l'inculture, faisant l'apologie de Wallstreet et de l'Église, méprisant étrangers, Galiciens, Basques et Catalans. Non, non, ne leur collez pas une grosse tarte. Soyez fort, continuez votre route, et rejoignez les indignés de votre quartier pour trouver la force.