Ce weekend, je me suis surpris à être encore capable de chanter sans erreur le solo de cuivres des Frères Volfoni de la Ruda Salska. J'ai déja dû l'entendre une centaine de fois, mais je ne l'avais pas réécouter depuis une petite dizaine d'année ! C'est une drôle de sensation que de chanter les notes sans contrôller ni réfléchir !