3hackers.png

Un rappel aux journalistes des médias de masse :

  • Un hacker est un bricoleur, bidouilleur, un passionné de technique astucieux et débrouillard.
  • Un pirate informatique est une personne commettant des délits ou des crimes dont l'objet ou l'arme est lié à l'informatique

Dans cet article, le journaliste se réfère aux pirates informatiques. Les hackers étant généralement les possesseurs d'une connaissance technique leur permettant de modifier un objet ou un mécanisme pour lui faire faire autre chose que ce qui était initialement prévu, mais pas forcément d’en tirer un bénéfice financier ni dans le but de nuire à des individus ou à des organisations.

La distinction est importante, puisque préserver la bidouillabilité, chère aux hackers, c'est s'assurer qu'on aura le futur numérique que l'on souhaite, pas celui qu'on voudra bien nous vendre. [1]. Alors que le combat contre les pirates informatiques mal intentionnés est une nécessité...

Bien fait pour moi, je n'avais qu'à pas ouvrir cette ignonimie de journal.

MAJ : je vois que je ne suis pas le seul à avoir réagi

Notes

[1] la bidouillabilité chez Tristan