Friand de bons produits, je suis allé au Salon des Bières Artisanales, organisé par le Club des Amis de la Bière d'Auzeville. L'évènement ne paraissait pas grandiose, mais j'ai pensé que ça valait le coup d'aller jeter un oeil à ce salon des plaisirs de la vie.

Tous les brasseurs du Sud-Ouest étaient présents, et bien que leur réputation ne soit pas des plus positive, nous avons eu de bonnes surprises ! Première découverte : la Lutine blonde, à la robe dorée trouble, cet Ale est brassé par un hollandais en Dordogne. Tout simplement magnifique, indescriptible, j'en ai acheté un carton. Ensuite moins surprenant, puisque médaillée d'Argent au concours agricole en 2003, l'Oc'Ale, une blanche brassée dans le Tarn et Garonne nous a cloué le palais. On n'oubliera pas non plus les amis Anglais, qui nous ont offert un certain nombre de Stout, sur leur stand planche-trétaux la brune coulait à flots, l'un d'eux l'importe d'une brasserie Anglaise, ils la gardent normalement pour leurs soirées Rugby.
D'ailleurs, la plupart des brasseurs louent futs + tireuse pour des soirées ! T'inquiete Huguette.

De stands en stands, de rencontres en rencontres, nous arrivâmes à la conférence sur le lien entre la Femme et la Bière. Une découverte pour moi. Après un bref historique qui rappela que la bière fut brassée pour la première fois il y a 10000 ans (que les buveurs de Smirnoff Scheiss rabattent leur caquet), les historiens nous on parlé du lien extrèmement fort qu'il y a (toujours) eu entre la femme et le brassage de la bière. Les femmes ont toujours brassé la bière, leur pouvoir d'alchimiste qui donne la vie au grains d'orges tués leur a longtemps laissé le privilège du brassage. Ces rapports ésotériques dureront jusqu'à ce que l'Eglise s'en mêle. Aussi, pendant longtemps les filles de joies brassaient la bière qu'elles servaient dans les bordels. Bon maintenant elles sont dans les publicités, et se plaignent de leurs maris qui regardent le foot...
J'ai trouvé un article de l'animateur sur ce sujet. Philippe Voluer, cet historien de la bière a écrit un certain nombre d'ouvrages.

Après l'initiation à la dégustation avec les Brassins Belges Phylosophe, on est allés dehors, où il y avait plusieurs personnes devant leur cuves, leur malt, leur houblon, et qui nous ont permis d'assister aux différentes étapes de la recette tout en dégustant de la bière maison. En bref, une après-midi culturelle orientée vers la dégustation, qui nous a, je dois l'avouer, quelque peu émoustillé...