L'amendement 138 dit "anti-riposte graduée" a été voté le mois dernier par le Parlement Européen à une écrasante majorité (88 % des voix).

Sarkozy, le mari de la chanteuse Carla Bruni, a écrit au président de la Commission Européenne pour l'informer que l'amendement fâcheux serait retiré par le Conseil des ministres avant la deuxième lecture du texte par le Parlement pour la plus grande satisfaction des ayants droits.

La Quadrature du Net s'insurge : Il devrait admettre que le droit communautaire s'applique aussi à la France et retirer son projet de loi. Mais il ne pense qu'à servir les lobbies du disque et du film qui veulent coûte que coûte faire un précédent en Europe, pour ensuite généraliser la riposte graduée

Le collectif :

  • demande aux citoyens européens de contacter d'urgence M. Barroso
  • demande également aux citoyens et ONG de contacter leurs gouvernement et parlementaires, pour qu'ils demandent le maintien de l'amendement 138.

Le mail que j'ai fait à M. Barroso: "sauvons la démocracie européenne"

Monsieur le Président, En tant que citoyen de l'Union Européenne, je suis particulièrement inquiet face à l'autoritarisme de Nicolas Sarkozy. L'amendement 138 a été voté à 88% des voix, et le président français souhaite passer en force pour généraliser ses projets liberticides. Je vous prie, au nom de la démocracie européenne, de ne pas accéder à la demande de M. Nicolas Sarkozy. ...

Source : Numerama