Le prisonnier politique Julien Coupat va sortir de la prison de la Santé cet après-midi.

Il sera sous contrôle judiciaire, obligé de rester en Ile-de-France, rendre ses papiers d’identité et son passeport, ne surtout pas rencontrer les huit autres protagonistes de l’histoire. Et verser une caution, dont le montant reste à définir.

L’histoire dure depuis le 15 novembre. Depuis que Julien Coupat a été incarcéré, pour son implication présumée dans le sabotage de lignes SNCF. Peu importe que, depuis, l’acte ait été revendiqué par des activistes allemands, opposants au nucléaire... Le sabotage était le fait de l’Ultragauche, ainsi que le martelait à l’époque la ministre de l’Intérieur.

julien-coupat-demo.jpg