cudjoe

C’est pourtant pas la mort à boire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - interaction

Fil des billets - Fil des commentaires

03avr.

Natty : tous unis ? pas sûr...

Je teste la version beta de Natty, la future version d'Ubuntu, notamment Unity, le nouveau gestionnaire de fenêtre par défaut. J'ai toujours été persuadé de la pertinence du menu global, entre autres au regard de la Loi de Fitts. Et j'ai toujours souhaité avoir une barre de tâches verticale qui se masque automatiquement. Je suis aussi favorable à une uniformisation des icônes et notifications. De ce côté là, Unity est un réel progrès.

ubuntu_unity_search.jpg

Voici en vrac mes premières notes, qui seront peut-être remises en question dans la version finale.

  1. Le menu (global) des applications n'apparait que lorsqu'on le survole avec la souris, car il partage le même emplacement que le titre de la fenêtre. Dommage, ça manque d'affordance ;
  2. Pour faire apparaître la barre des tâches, il faut survoler le bouton ubuntu en haut à gauche. Ça rallonge le chemin à parcourir pour basculer vers les fenêtres en bas dans la barre ! Dommage, car les notifications d'activité dans les fenêtres minimisées ou cachées sont bien fichues ;
  3. Le menu hierarchique des applications a été remplacé par un panneau d'applications qui apparait dès qu'on appuie sur la touche Super ;
  4. Il n'y a toujours pas de support du Alt+Tab pendant un glisser-déposer (Drag'n'drop) ;
  5. Le glisser-déposer d'un élément d'une fenêtre en arrière plan lui donne encore le focus ;
  6. Glisser un élément sur un icône de la barre des tâches ne donne pas le focus à l'application correspondante ;
  7. La zone de notifications (system tray) ne montre plus que les icônes des applications compatibles. On attend le support de xchat, exaile, ... ;
  8. Beaucoup de raccourcis claviers ont changé, exemples : Super+W pour Echélle, Super+S pour Exposé ;
  9. Il y a désormais l'équivalent d'Aero Snap pour placer les fenêtres en mosaïque ;
  10. Il y a désormais un panneau de configuration système, mais caché dans le menu d'extinction (!!!) ;

Difficile de distinguer les bugs des fonctionnalités, tant les changements dans l'interface sont ambitieux ! C'est joli, ça donne envie de l'adopter, mais il manque toujours les mêmes fonctionnalités basiques !

Canonical a voulu la jouer solo (sans Gnome 3) et prend des risques à mettre cet Unity prématuré par défaut ! Il reste moins d'un mois avant la sortie de la version finale, et j'ai bien peur que Natty soit une version transition à ne pas mettre en toutes les mains... et p'têt même pas celles des geeks et développeurs.

10janv.

8pen

Le clavier qwerty date de 1868. Même si ça reste selon moi de loin le meilleur clavier pour coder[1], c'est quand-même pas terrible pour les clavier tactiles et nos gros doigts.

Un gars a sorti l'8pen : il reprend le principe du clavier Dvorak [2] où les lettres fréquemment utilisées ensemble sont rapprochées, et il y ajoute une couche de gestures. Ça donne ça:

À lire :

À écouter :

Notes

[1] les inventeurs de langages de programmation n'auraient pas mis de [, }, ; et autres s'ils avaient dû faire shift ou alt gr...

[2] qui n'a pas eu de succès d'ailleurs

[3] c'était notre prof d'IHM à la fac \o/. Au fait JR, Lenj vous avez gardé contact ?

18oct.

La manipulation directe, et l'echec Velô Toulouse

La manipulation directe est un concept dans le domaine de l'interaction homme-machine où l'utilisateur n'utilise aucun intermédiaire pour actionner les objets (ou les menus). C'est ce qui fait le succès des écrans tactiles par rapport à la souris (dont les mouvements agissent indirectement sur le pointeur).

Le problème, c'est quand on veut faire du tactile parce que c'est à la mode, mais qu'on ne réfléchit pas à l'interaction. C'est le cas des bornes Vélô Toulouse de JC Decaux, dont le clavier rend fou. Il faut saisir une douzaine de chiffres sur une surface tactile éloignée d'environ 3cm de l'écran sur lequel se déplace le pointeur. Un mouvement de la tête, et le point visé se déplace. Catastrophique.

21janv.

Eee position

Quand je nous vois bosser sur des portables, ou pire avec des EeePC ou autres petites bestioles miniatures, je me demande quelle évolution ergonomique pourrait-il y avoir pour éviter de se déformer complètement la colonne vertebrale...

  • le poser sur une cagette posée à l'envers sur le bureau ?
  • des pieds téléscopiques ?
  • un support autour du cou comme pour les harmonicas ?
  • une chaise à ras le sol ?
  • un socle anti-gravitationnel ?
  • ... ?

...perso, je préfère l'option cagette station d'accueil maison avec écran / clavier / souris normaux.

15déc.

Easystroke, enfin !

Au bon vieux temps, sous Windows j'étais accroc à StrokeIt, Je me demandais même comment était-ce possible que les Gestuelles de la souris ne soient pas plus populaires ! (Mouse Gestures, rappellez-vous ce billet sur le Post-WIMP en 2006)

Depuis le passage sous Gnome, j'avais du oublier les gestes sur le bureau et me contenter de celles de Firefox. J'avais commencé à participer au projet Gestikk, sans réel succès. Je ne trouvais rien qui arrivait à la cheville de StrokeIt au niveau reconnaissance et vélocité.

Ce matin, je mets la main sur EasyStroke. Le bonheur, je retrouve toutes mes sensations d'antan !

Pour l'installer, rien de plus simple, il suffit de mettre le PPA dans les dépôts !

11janv.

Mangez des pommes

Quoi de plus excitant que de découvrir que le directeur technique d'Apple soit un lecteur de mon blog. C'était il y a un an à peine, j'avais posté un article anodin sur une technologie vouée a un bel avenir : l'interaction multi-touches.

Cette semaine la firme vient justement de dévoiler son futur téléphone à écran tactile basé sur cette technologie. Là où l'affaire devient intéressante, c'est quand on remarque que le créateur du multi-touch, Jeff Han (Travaux présentés en Fév. 2006), n'apparait pas dans la liste des inventeurs du brevet déposé par Apple (Déc. 2005), sous prétexte qu'ils utilisent une technique différente pour la détection des touches. Une fois de plus Apple révolutionne le monde en pillant ? J'en appelle aux gurus entourés de gurus : Lenj et JR...

Les inventeurs listés sont Steve Hotelling inventeur des péripheriques qui changent de couleurs, Joshua Strickon dont les recherches s'orientent autour de l'interaction pour le graphisme et la musique, et Brian Huppi, inventeur entre autres du clavier illuminé des MacBooks et de la seule souris multifonction d'Apple.

D'après moi, la meilleure utilisation de cette technologie sur le téléphone est la gestion des photos comme on peut le voir sur cette vidéo

Sources:

05mar.

www

24fév.

Post-WIMP

Voici la démonstration d'un système d'interaction homme-machine vraiment prometteur : l'interaction multi-touches. Cette technique permet d'élaborer des metaphores d'interaction (paradigmes) vraiment évoluées comme on le voit sur la vidéo.

Depuis la fin des années 70, on interagit graphiquement avec les ordinateurs grâce à des fenêtres, des icônes, des menus et une souris ( modèle WIMP ). Ce modèle avait été élaboré au Xerox Park, puis volé par Apple, puis volé par Microsoft. Depuis on est toujours dedans malgré les énormes avancées de la recherche en informatique. Pourquoi ? Toujours pareil, Microsoft n'a pas de concurrent, pourquoi se faire chier à développer des nouveaux trucs !

Heureusement, on attend pas toujours après Bill pour évoluer. C'est ce que vous diront les adeptes de la reconnaissance de gestes dans les navigateurs web Mozilla ou Opéra. Une fois qu'on y a gouté on ne peut plus s'en passer.

Qu'est-ce donc ? Le logiciel reconnait un ensemble de gestes qui déclenchent des commandes. Exemple : un mouvement de la souris vers la gauche avec le bouton droit enfoncé, revient à la page précédente. Vers la droite, la page suivante. Vers le haut, nouvel onglet, vers le bas, fermer l'onglet. etc. C'est très intuitif, c'est bien plus facile à apprendre qu'une série de raccourcis clavier ! On y devient vite accroc, on le veut partout, pour tout.

J'avais essayé il y a quelques temps déjà, le logiciel Sensiva, qui permet de les avoir dans tout Windows mais il entrait en conflit avec Mozilla. Cette semaine j'ai découvert Stroke It. Gratuit, très simple, en français. Fermer la fenetre, Minimiser, maximiser les fenetres, fenetre suivante, fenetre précédente, lancer l'explorateur de fichiers, ... tout est personnalisable et les possibilités sont infinies ! On peut choisir, par application les gestes à reconnaitre et exécuter des commandes. (je l'ai désactivé pour Mozilla, et j'ai défini les mêmes actions globales que StrokeIt dans Mozilla)

Je suis accroc de l'évolution de l'interaction, je suis Post-WIMP !