cudjoe

C’est pourtant pas la mort à boire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - critique

Fil des billets - Fil des commentaires

11oct.

Ça m'exaspère !

C'est dingue qu'en 2011, on soit encore obligés d'apprendre aux gens à répondre à un email.

On voit de tout, des clients, des potes, certains mettent la réponse en gras, d'autres en rouge ou d'autres en italique.

Alors ça, pour envoyer des invitations aux réunions de famille via Facebook, là y'a du monde, mais quand faut écrire un mail comme on le fait depuis 30 ans, là y'a plus personne !

Le responsable de ces désastres en réalité, c'est encore l'impétueux Microsoft et son foutu Outlook moisi. La citation des réponses a été désactivée, il suffit d'aller dans les options pour la réactiver.

Autrement, c'est pourtant simple :

 >>
 >> Hey t'as vu Stallman comment il s'est lâché ?
 >
 > Ouais, énorme ! Juste le mauvais timing !
 
 C'est clair que Steve Jobs était une raclure liberticide
 
 >
 > Sinon t'es là jeudi ? 
 Yep !

17mar.

Le nucléaire c'est nul c'est clair

Ah là ça y va le nucléaire, on entend tout et n'importe quoi dans les conversations de comptoir (=cantine)

Le nucléaire ça marche !

  • Le nucléaire n'est pas un modèle, dans la mesure où il est inimaginable que le monde entier produise 80% de son énergie de cette façon.
  • L'extraction de l'uranium est une catastrophe ! Soutien aux touaregs, Areva au Niger
  • L'uranium est une denrée rare dont l'approvisionnement repose en grande partie sur la corruption
  • La gestion des déchets est une catastrophe : Déchets, le cauchemard du nucléaire
  • Le démentèlement des centrales n'est pas compris dans le prix
  • ... bref. ça suffit, le nucléaire ne "marche" pas. Et d'ailleurs le capitalisme non plus, sinon il n'y aurait pas de famine ou de forets surexploitées.


Il n'y a pas d'alternatives de toutes façons !

  • Les alternatives ont été combattues pendant des années par les acteurs du secteur énergétique
  • Personne ne prétend vouloir éteindre les centrales du jour au lendemain
  • La question est de donner une orientation, en l'occurance à la baisse de la proportion du nucléaire, qui en 40ans est passée à 80%
  • Il faut réorienter la recherche de cette fillière vers les alternatives. L'EPR Noel est une ordure, je suis contre la fusion, alors que j'y avais cru
  • Il y a plusieurs scénarios de sortie du nucléaire


En France il n'y a pas de tremblement de terres, et le parc est sûr !


Il y a un suivi sérieux du risque en France

  • Risque = danger / probabilité
  • Il n'y a pas de transparence dans le nucléaire
  • Les intérêts à court terme des industriels français du nucléaire [1] sont bien évidemment prioritaires sur la sureté à long terme.
  • Au niveau technique, je fais plus confiance aux japonais qu'aux français. Les ingénieurs de chez Edf sont vieux, démotivés et se barrent en retraite

Vous avez remarqué ? On parle beaucoup de la France, mais on insiste pas beaucoup sur le fait qu'on est en train de vendre du nucléaire dans le monde, à l'Inde notamment ! ...ceux qui ont déjà voyagé là-bas ou bossé avec des Indiens savent pourquoi c'est pas forcément une très bonne idée. Je dis ça, je dis rien.

Notes

[1] Areva 1er producteur mondial, Edf 1er exploitant

16mar.

Notre poison quotidien, vu !

Hier soir était diffusé Notre poison quotidien sur Arte. L'auteure montre que l'industrie agroalimentaire utilise les mêmes pratiques qui avaient été mises en évidence dans son autre docu Le Monde selon Monsanto.

  • Il n'y a pas de transparence sur la toxicité,
  • Les études indépendantes sont écartées,
  • Les organismes de contrôles sont constitués de gens qui ont des liens avec les industriels,
  • Le profit des industriels est placé devant l'intérêt des consommateurs.

J'étais ravi de voir abordés des sujets que j'avais déjà effleurés ici:

Le docu m'a fait penser à une réflexion d'un Indien dans Solutions Locales pour Désordre Global, qui disait ça grosso-modo:

Dans notre monde mené par le capitalisme, il faut que l'argent soit en mouvement. Si on n'utilise pas les pesticides, les gens se nourrissent et sont en bonne santé, peu d'argent circule. Mais on si on les utilise, les industriels de la chimie les produisent, les agriculteurs les achètent, les consommateurs sont malades, les medecins prescrivent des médicaments, les hopitaux se remplissent, les laboratoires font de la recherche, les agences de l'environnement viennent dépolluer les rivières, ... l'argent ne pourrait pas circuler plus !

05mar.

Un vélo ? Paye ton CO2 !

Une collègue racontait que pendant l'éruption du volcan ijyhllyuuhuy[1], il n'y avait plus de vélos au rayon décathlon. Le vendeur justifiant la situation par un banal "bah oui ! plus aucun avion ne vole !"

Effectivement, les vélos b'Twin sont fabriqués à 80% en Chine. Quand on achète un vélo chez eux, il ne faut donc pas s'imaginer sauver la planète en roulant avec. Le CO2 nécessaire pour son acheminement (assemblage et peinture en Europe de l'Est) n'est pas amorti d'un jour à l'autre !

Par contre, il y a des marques qui sont fabriquées en France, et même décathlon est en train de relocaliser l'assemblage des vélos haut de gamme en France... Il reste de l'espoir :)

Notes

[1] vous voyez celui dont je veux parler...

27fév.

Je l'ai pas payé cher !

- Je t'ai acheté ça regarde
- Ah! Mais j'en avais déjà un !
- Mais ce sera plus pratique ! Et je l'ai pas payé cher !

Aah, ça m'énerve ! Comme si le prix faible pouvait justifier la consommation inutile !

Pourtant, la majorité des gens se plaignent du fait que les politiques gèrent le monde par l'argent. Serge Latouche le rappelait dans "Prêt à jeter" : "Pour croire à une croissance illimitée dans un monde aux ressources limitées, il faut soit être fou, soit être un économiste. Et le problème c'est qu'on est tous devenus économistes."

Consommer des produits neufs en ayant comme critère le prix final c'est occulter le fait que:

  • ce sera fabriqué dans un pays où les lois sociales n'existent pas
  • ce sera transporté de l'autre bout de la planète
  • des matériaux bons marchés, polluants et non recyclables, seront utilisés
  • ce ne sera pas très solide et résistant

Cela parait pourtant évident ! J'arrive à peine à trouver ça utile de l'écrire... Et pourtant c'est tous les jours qu'il faut se battre ! Évidemment, pas question d'acheter n'importe quoi à un prix élevé, car c'est loin d'être une garantie. Les intermédiaires, les spéculateurs, les importateurs, les transformateurs, les publicitaires et les distributeurs veulent leur part !

Mais par contre on peut très souvent récupérer ou acheter d'occasion ! Pour le même prix, on a quelque chose de meilleure qualité, on débarrasse quelqu'un, et on diminue l'impact écologique ! Mais ce n'est pas ancré dans notre culture, par exemple cela reste délicat d'offrir un cadeau d'occasion, même à quelqu'un qu'on connait bien !

Le truc qui m'énerve le plus, c'est que ceux qui tombent dans le piège du prix final, ont aussi tendance à considérer que celui qui refuse de consommer est un radin ! Aah !

timnoble_suewebster.jpg

16fév.

Prêt à jeter

Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu'il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu'au Ghana, on s'exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par conteneurs. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et à jeter toujours plus ne date pas d'hier. Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l'obsolescence programmée. "Un produit qui ne s'use pas est une tragédie pour les affaires", lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s'usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.

MAJ Le visionnage sur Arte est limité dans le temps. Vous pourrez trouver ce documentaire (ex sur 411) avec les références suivantes :

  • Prêt à jeter - L’histoire méconnue de l’obsolescence programmée
  • Un documentaire de Cosima Dannoritzer

25janv.

Notre poison quotidien

poison-quotidien.jpg

Après Le monde selon Monsanto, Marie-Monique Robin signe un nouveau documentaire : Notre poison quotidien, qui sera diffusé sur Arte le 15 mars prochain.

  • Est-ce que le comportement de Monsanto constitue une exception dans l'histoire industrielle?
  • Comment sont réglementés les 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement depuis la fin de la seconde guere mondiale?
  • Y-a-t il un lien entre l'exposition à ces produits chimiques et "l'épidémie de maladies chroniques évitables" que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a constatée surtout dans les pays dits "développés" ?

19janv.

Montre moi ta poule

À propos de l'obligation d'informer, je me suis retrouvé devant un étalage d'oeufs dans un supermarché plutôt classe à Barcelone, et j'ai été très surpris : impossible de savoir si les oeufs venaient de poules en cage ou de plein air... Rien n'était spécifié sur la boite ou le présentoir.

Les espagnols doivent donc connaître par coeur les codes européens de l'étiquetage:

  • 0 pour les œufs issus de l’agriculture biologique ;
  • 1 pour les œufs issus de poules élevées en plein air ;
  • 2 pour les œufs issus de poules élevées au sol ;
  • 3 pour les œufs issus de poules élevées en cage.

poules_pleinair.jpg

poules_batteries.jpg

18oct.

La manipulation directe, et l'echec Velô Toulouse

La manipulation directe est un concept dans le domaine de l'interaction homme-machine où l'utilisateur n'utilise aucun intermédiaire pour actionner les objets (ou les menus). C'est ce qui fait le succès des écrans tactiles par rapport à la souris (dont les mouvements agissent indirectement sur le pointeur).

Le problème, c'est quand on veut faire du tactile parce que c'est à la mode, mais qu'on ne réfléchit pas à l'interaction. C'est le cas des bornes Vélô Toulouse de JC Decaux, dont le clavier rend fou. Il faut saisir une douzaine de chiffres sur une surface tactile éloignée d'environ 3cm de l'écran sur lequel se déplace le pointeur. Un mouvement de la tête, et le point visé se déplace. Catastrophique.

04oct.

Page d'accueil de Numéricable

screenshot5.png

...Hadopi : 1ers e-mails chez Bouygues, SFR, Orange et Numericable ?

06août

Tiens au fait, je suis contre la fusion nucléaire

Dans la série, je suis contre tout, et on va finir par me faire regretter le pétrole, je viens exposer les doutes quant à l'utopie technologique de l'énergie infinie apportée par la fusion nucléaire.

banderoleCadarache.JPG

Pour faire de la fusion, il faut des atomes aux noyaux légers. En l'occurrence du deutérium, que l'on trouve en très faible quantité dans l'eau de mer, et du titrium, introuvable sur terre et que l'on souhaite produire à partir de lithium.

  • le lithium n'est pas facile à extraire, et n'est pas présent sur tous les continents (Chili, Bolivie, Canada, Etats-Unis, Afghanistan, ...)
  • quelques grammes de titrium servent à faire une bombe atomique
  • il faut un réacteur qui résiste aux neutrons 10 fois plus puissants que ceux de la fission, dont l'impact transformera celui-ci en produit radioactif.
  • il faut remplacer un cinquième des parois du réacteur tous les ans, dont la radioactivité sera de l'ordre de grandeur de celle d'un coeur de centrale actuelle

icare_2.jpg

Frédéric Marillier de Greenpeace dénonce le projet :

« La fusion nucléaire pose exactement les mêmes problèmes que la fission nucléaire, y compris la production de déchets radioactifs et les risques d'accidents nucléaires et de prolifération »

Le physicien Sébastien Balibar, de l'École normale supérieure observe :

« On nous annonce que l'on va mettre le Soleil en boîte. La formule est jolie. Le problème, c'est que l'on ne sait pas fabriquer la boîte »,

Sources :

  • Manière de Voir #112, Aout-Septembre 2010 (il va inspirer plusieurs billets ce numéro!)
  • ITER

04août

Échec d'une Lucid

Contrairement à ma première Lucid en milieu familial, celle que j'avais installé chez des potes a pas fait long feu et s'est vue exterminée par le système d'exploitation propriétaire qu'elle avait remplacé.

fail-win.jpg

Tout le matériel semblait fonctionner correctement, le système était véloce et leur semblait plaisant, mais :

  • Échec de l'impression avec un format papier personnalisé avec le pilote libre pour imprimante HP (le problème devrait donc aussi exister sous Mac)
  • Échec du rendu d'une police particulière à l'impression (aucune info supplémentaire).
  • Intolérance au retrait brusque des disques durs USB : Résultat, partition Fat32 corrompue pour l'écriture. Soit disant, ils n'avaient jamais eu de problème en retirant l'USB à l'arrache sous XP.

Le dernier point est vilain. Windows, Linux et Mac fonctionnent, à ma connaissance, de la même manière. Que ce soit "Éjecter", "Retirer en toute sécurité" ou "Glisser à la poubelle", c'est indispensable pour éviter la corruption de données après une écriture sur le périphérique !

C'est vraiment dommage, Ubuntu a d'autres inconvénients bien plus alléchants que ceux-là ! ;)

31juil.

inception | sed s/in/dé

Je suis allé voir Inception.

Quand je pense que j'avais pas trouvé le temps d'aller voir Solutions locales pour un désordre global, ça me fout un peu la teuhon. Enfin bon, c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de voir un #3 au Top All Time IMDb.

Le concept est fabuleux. Le film est pas mal. J'ai bien aimé l'heure qui a suivi la fin du film, où je me suis mis à tripper sur des théories d'explication.

  • On excusera le fait que ce soit le même scénario que Shutter Island, le même DiCaprio avec des enfants hanté par sa femme disparue.
  • Michel Gondry doit être bien deg', car il y a pas mal de choses pompées de la Science des rêves et d'Eternal Sunshine of a spotless mind.
  • Par contre, j'imagine que c'est pour séduire le public américain que Nolan a mis en moyenne 75 coups de feu par minute. À moins que ce soit pour parodier Matrix 3.
  • Le fait qu'il y ait Cotillard et plusieurs fois la chanson de Piaf dans le film, c'est grotesque.
  • Les effets spéciaux sont bien foutus, mais on retrouve ni le côté geek de Matrix ou d'eXistenZ, ni le côté politique de Cypher ou de V pour Vendetta, ni le côté poétique de Gondry.

Bref, ça fera un bon divx.

C'est un plaisir d'être dissentuel dissensuel.

20mai

Ce qui va pas chez Gnome / Ubuntu

Système
Bureau
Explorateur de fichiers Nautilus
Applications

Notes

[1] on peut arriver à un truc potable en réorganisant les widgets

04fév.

Punishment Park

Une perle !

punishmentpark2.jpg

Punishment Park est un pseudo-documentaire réalisé dans les années 70. Des activistes hippies sont accusés de menace à la sécurité intérieure du pays et sont envoyés dans un camp de redressement en plein désert de Californie.

punishmentpark1.jpg

Chaque réplique est une critique pertinente envers la société, la concentration des pouvoirs, le modèle de vie unique, les médias, la guerre idéologique, la criminalisation de la gauche et des utopies, ... le film est troublant de réalisme et tristement d'actualité, j'ai pas décroché une seconde !

Il est monté de la même façon que l'excellentissime Bamako, qui illustrait un procès entre l'Afrique et leur colons du FMI et de la Banque Mondiale. Énorme !

30janv.

Des télécrans dans le métro de Paris

La RATP et sa régie publicitaire Métrobus inaugurent des écrans publicitaires LCD. Ils sont équipés:

  • d'un détecteur, qui enregistre les passages devant les affiches et le temps d'arrêt
  • de bluetooth, pour envoyer de la pub sur les portables des passants
  • d'une caméra, qui détecte les visages, entre enfants, femmes, hommes, jeunes, agés
  • d'un capteur, qui détecte la zone regardée

Seront transmis aux annonceurs :

  1. les logs de diffusions permettant aux annonceurs de savoir exactement quand et où leurs publicités sont diffusées
  2. la mesure d’audience
  3. une vidéo justificative !!!

C'est le télécran de 1984 !

Rappellez-vous, dans Minority Report :

- Bonjour Monsieur Anderton ! Cela fait deux mois que vous n'êtes pas venu ! Êtes-vous intéressé par les pillules pizzas comme la dernière fois ?

Sources:

19janv.

La privatisation de TF1

La Télé Libre nous propose de nous souvenir comment un jour, TF1, une chaîne publique a été privatisée. Sur quelles promesses et mensonges…

05janv.

Non au Dakar ! Évidemment !

Les peuples natifs Mapuches, Aymara et Likan-antay se sont fait exterminés en masse au XVIII et XIXème siècle. Au XXème leurs langues et leurs cultures ont été diminuées par un système éducatif pro-colonialiste. Au XXIème leurs terres continuent d'être violées par l'état qui soutient militairement les grands propriétaires terriens et cultivateurs.

noaldakar2.jpg Mais ce n'était pas suffisant. En 2009, les magnats du premier monde et leurs horde publicitaire pour les multinationales du pétrole et de construction automobile ont choisi leurs territoires comme terrain de jeu et d'aventure.

Le convoi est constitué de 700 véhicules (230 motos, 165 voitures, 70 camions et 230 d'assistance), 14 avions et 10 hélicoptères. Le tout pour une valeur de plus 43 millions d'euros. Du gaspillage à l'état pur, pour un véritable assaut mécanique contre la nature. En 30 ans d'existence en Afrique, le rally a coûté la vie à 54 personnes, dont de nombreux enfants.

C'est une insulte de traverser des populations qui souffrent de graves problèmes de pauvreté et d'oppression avec des véhicules qui coûtent des millions et qui sont sponsorisés par les corporations à l'origine de leurs souffrances.

  • Aucune étude sociale, culturelle ou écologique pour le tracé en dehors des zones privées (corrompues)
  • Aucune autorisation ni consultation auprès des habitants.
  • Aucune préparation ni protection des lieux traversés.

Le convoi traverse le territoire Zunguncurá (a.k.a. meseta de Somuncurá) qui est un lieu sacré pour le peuple mapuche pour sa force sprirituelle et de protection en relation à la guerre d'extermination menée par l'État argentin en 1880 (campaña del desierto).

Le convoi traverse la zone Carri Lafquen déclarée zone protégée en 1959, terre ancestrale d'éleveurs mapuches.

Pire ! Le podium à Buenos Aires est organisé à La Rural : propriété de la société rurale argentine, fondée par les héritiers des terres volées aux peuples natifs après les campagnes d'extermination !

mapuches.jpg

Je soutiens l'appel des peuples mapuche pour contrer cet affront du premier monde

...et au fond de moi, je souhaite que l'organisation du rally déraille, qu'il y ait encore plus de menaces qu'en Mauritanie, que les competiteurs soient retardés, qu'une montagne s'écroule sur le convoi... et surtout que le rallye ne réapparaisse plus, ni ici ni ailleurs !

20déc.

La preuve que l'Ordre Mondial ne sauvera pas la planète

Il s'agit des 30 articles de la déclaration Universelle des droits de l'Homme ! Si vous voulez vous en convaincre, jettez-y un oeil ! Rappel : elle a été votée il y a 60 ans (!) en 1948 par 48 des 56 pays de l'ONU.

esclavage.jpg

Article 5 : Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 9 : Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 12 : Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance,

Article 14 : Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.

Article 18 : Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion

Article 19 : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Article 20 : Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.

Article 24 : Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

Article 26 : Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental.

guantanamo.jpg

Pas besoin d'être un expert en géopolitique pour comprendre qu'aucun état ne la respecte, et que très peu de citoyens s'en préoccupent. Déjà à l'époque de la version française de 1789, ceux qui avaient participé à sa rédaction étaient actionnaires dans des navires de traite négriere !

Bref, ce n'est pas une éventuelle Déclaration Universelle de la Survie de l'Homme qui sauvera la planète. Contrairement à ce que racontent les écotartuffes dans les émissions de télé.

19déc.

L'acteur et le système

J'entends ici et là la rhétorique conformiste et individualiste suivante :

ce qu'il faut c'est une modification profonde de notre mode de vie à tous qui changerait notre perception du monde à tous. On sait tous que l'on court à notre perte si on continue comme ça. Mais c'est le rôle des gouvernements de nous mener dans le droit chemin.

feeling-.jpg

Je fais partie de ceux qui ne croient pas du tout à ça. Pour moi, la société c'est la somme de ses individus. Les gouvernements privilégient la bonne santé de l'économie, qui elle fonctionne selon une loi très simple de l'offre et de la demande. Bref, si personne n'achète un produit, sa commercialisation s'arrête. Si personne ne regarde une émission, sa diffusion s'arrête. (Évidemment, la société de consommation a tendance à chambouler ce schéma puisque la tendance est à l'anéantissement de l'esprit critique dans un monde où les entreprises créent les besoins (Baudrillard dit "Le système des besoins est le produit du système de production")

À l'inverse, si une initiative citoyenne fonctionne, sa commercialisation/généralisation sera étudiée. Le meilleur exemple ce sont les mairies des grandes villes qui s'intéressent aux phénomènes des circuits courts, des jardins partagés... Le même schéma avec l'industrie qui s'allie avec les communautés de logiciels libres, les médias et les ressources copyleft etc.

Dans cette logique, je m'oppose à l'attitude de ceux qui continuent à faire n'importe quoi en attendant que l'Ordre Mondial passe une loi trop belle. De même, je suis contre la vision naïve de l'abondance future : le progrès technologique, les OGM, etc ne sauveront pas l'humanité. C'est une idéologie qui déresponsabilise l'individu.

queue-kfc.jpg

Une autre tendance contre-productive et déresponsabilisante repose sur la vision binaire des choix. On entend dire "on ne peut pas sortir complètement de la société de consommation, donc je reste les deux pieds dedans.". Les initiatives alternatives et innovatrices sont décrédibilisées avec des remarques du genre"ah t'es un guignol, tu es inscrit à une AMAP mais tu files de la tune à Philip Morris". Évidemment les choix ne sont pas binaires, il y a plusieurs niveaux et le progrès avance toujours à petits pas. Le challenge c'est de se poser des questions et de savoir prendre du recul.

gandhi.jpgJe suis persuadé que la somme des contributions de chacun, aussi infimes soient-elles, participent à la construction d'un monde meilleur. Dans un premier temps, il y a de grandes chances pour que ce monde se restreigne à une communauté ciblées et locale. Il permettra au moins à ses membres d'y vivre en harmonie avec leurs valeurs, de réfléchir, de s'unir, ... et pourquoi pas avec beaucoup de résistance et un peu de chance il pourra s'étendre.

D'abord ils t'ignorent, puis ils te ridiculisent, puis ils t'agressent, puis tu gagnes. Gandhi

Alors, la modification profonde de notre mode de vie à tous qui changerait notre perception du monde à tous, elle doit venir de nous, d'en bas.

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. Gandhi

- page 1 de 4