cudjoe

C’est pourtant pas la mort à boire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

30janv.

Des télécrans dans le métro de Paris

La RATP et sa régie publicitaire Métrobus inaugurent des écrans publicitaires LCD. Ils sont équipés:

  • d'un détecteur, qui enregistre les passages devant les affiches et le temps d'arrêt
  • de bluetooth, pour envoyer de la pub sur les portables des passants
  • d'une caméra, qui détecte les visages, entre enfants, femmes, hommes, jeunes, agés
  • d'un capteur, qui détecte la zone regardée

Seront transmis aux annonceurs :

  1. les logs de diffusions permettant aux annonceurs de savoir exactement quand et où leurs publicités sont diffusées
  2. la mesure d’audience
  3. une vidéo justificative !!!

C'est le télécran de 1984 !

Rappellez-vous, dans Minority Report :

- Bonjour Monsieur Anderton ! Cela fait deux mois que vous n'êtes pas venu ! Êtes-vous intéressé par les pillules pizzas comme la dernière fois ?

Sources:

04sept.

Le mouvement des logiciels libres n'existe pas

Les utilisateurs des logiciels libres forment une communauté. C'est toujours intéressant de participer à des évènements qui en font la promotion.

Pourtant, à chaque fois, je sens que je ne suis pas vraiment en phase avec cette communauté. Aux jornadas, le choc avait été de voir les logos énormes de Google et IBM, le tout dans une université privée avec des salles de conférences qui portent les noms de généraux argentins responsables de purification éthnique.

En effet, le logiciel libre n'est pas un mouvement, car tous ces adeptes ne partagent pas toujours des opinions communes. La preuve, des plus libéraux des firmes nord-américaines aux plus trotskistes des activistes en font partie. En fait, il y a plusieurs pas, le premier serait d'entrer dans la communauté, le second serait de se rassembler par groupe d'opinions à l'intérieur de cette communauté.

À première vue, le premier pas est franchi pour rechercher (avec mon avis) :

  • la stabilité : non, c'est pas le genre de logiciel que je privilégie
  • la résistance aux virus : non, avant j'ai jamais eu vraiment de virus
  • la flexibilité technique : parfois, mais j'ai pas toujours le temps d'en profiter
  • la performance : oui, j'adore !
  • l'économie : non, j'ai jamais acheté de logiciel de ma vie
  • l'aspect social : non, je crois avoir suffisamment de potes
  • la solidarité : oui, au début tu bénis ces gens sur les forums
  • le crowdsourcing : parfois c'est quand même pratique de se faire corriger un bug par l'auteur en direct sur IRC à 2H du matin
  • l'aspect participatif : oui, j'aime bien donner mon avis sur les fonctionnalités
  • la méritocratie : parfois c'est plaisant d'avoir un peu de retour après avoir fourni un effort pour la communauté.
  • l'éthique : maintenant oui, mais ça n'a pas été mon cas au départ
  • la puissance de GNU : oui, mais ça prends du temps de comprendre l'importance de l'aspect viral
  • la boite à outils intégrée et illimitée : oui, j'adore !
  • la liberté : oui ! oui et oui !

Maintenant, qu'ai-je à partager avec un inconnu de la même communauté ? Est-ce que ça m'intéresse de passer mon samedi après-midi avec ce gars là qui a un autocollant Google Web 2.0 sur son portable, tient des propos machistes et racistes, se fout de GNU et s'achetera un Mac quand il aura de la tune, boit du Coca-Cola Zero, connait par coeur les changelog des noyaux Linux, regarde la Star Ac', pointe la position GPS de ses amis sur son smartphone, vote Sarko, twitte pour dire qu'il va chier, a un fond d'écran avec une Ferrari et une meuf à poil, mange du MacDo, fait du tuning avec son unité centrale, travaille au centre de recherche de l'armée, part en vacances avec une multinationale du tourisme, configure son wifi en ligne de commande, ... ?

C'est pourquoi le second pas est plus difficile à franchir. La communauté est très vaste. Personnellement, comme technique de sélection, j'aurais tendance à choisir les gens qui se sentent concernés par les mêmes menaces que moi. Rapidement, ce serait :

  • La commercialisation du savoir et de la culture
  • La relation entre l'éducation et les produits commerciaux
  • La vie privée face à l'état et aux entreprises
  • La perte d'autonomie et de contrôle en matière de technologies (DRM, portes dérobées, formats fermés, etc.)
  • Les extensions du copyright (brevets logiciels etc.)
  • La criminalisation de comportements acceptés socialement (partage, distribution, etc.)
  • Le vote électronique
  • L'utilisation du mot "Open Source" ou "ouvert" par peur du mot "libre"

C'est pas pour autant que les sujets de discussion sont alarmistes ou forcément plus sérieux, mais ils apportent une autre dimension à ceux qui débattent des options de compilation de la pile ipv6 en mode ad-hoc sur multicache i686.

Généralement, un certain nombre de valeurs et d'éthique gravitent autour de tout ça. Et c'est là où je prends mon pied : s'ouvrir et ne pas voir les logiciels libres comme une fin mais comme un outil à faire découvrir à ceux qui se battent pour les mêmes choses mais d'autres domaines : protection contre la privatisation du vivant, construction d'alternatives au rouleau compresseur capitaliste, mise en place de réseau d'échanges local, bonne bouffe et bons ingrédients, réduction des besoins et consommation, construction avec des matériaux naturels, liberté d'expression, qualité de l'enseignement public, solidarité en matière de santé, d'hébergement, de nourriture , ...

18fév.

Hierarchisation des souffrances

J'ai bien aimé ce récapitulatif des réactions des différents hommes du paysage politique. Il permet de voir que nous avons une belle brochette de pourritures à droite. Ils prononcent des belles paroles sur le racisme, la tolérance et le respect, mais ils se cachent bien de préciser qu'ils ont été élus par des Français égoïstes et racistes (lisez-moi cet enculé de Devedjian, ancien membre du groupe extreme droite Occident).

"Comment réagira une famille très catholique ou musulmane quand on demandera à leur fils ou à leur fille d'incarner le souvenir d'un petit juif?", se demande Simone Weil.

La Shoah, l'holocaust, la déportation... sont schématisés comme étant les actes barbares de nos voisins allemands, mais qu'en est-il de nos actes barbares à nous ? Les 400 ans de commerce triangulaire ? La capture, le transport et la commercialisation de 11 millions d'Africains ? Des siècles de monstruosités qui ont fondé notre économie, et qui nous permettent encore aujourd'hui d'exploiter l'hémisphère sud ?

Ne faudrait-il pas commencer par là, en ajoutant par exemple, ne serait-ce qu'un chapitre à ce sujet dans les livres d'histoire ?

  • Avez-vous déjà vu un seul film qui mette en scène des Français s'enrichissant grâce à la traite des Noirs ? l'esclavage du sucre, du café, du caoutchouc ?
  • Avez-vous déjà vu un seul film qui relate l'extermination des millions d'Indiens sud américains ? l'horreur des mines de Potosi, le massacre des locaux pour les terres ?
  • Et combien en connaissez-vous sur la gloire de la résistance ou l'horreur de l'holocaust ?

maj: J'ai bien aimé la parodie de LinuxFr !

23janv.

On se plaînt à tire la Rigaud

C'est toujours amusant de regarder la France. Drôle ou carrément flippant.

  • Tout le monde se plaint du pouvoir d'achat.
    • Les enfants demandent des Quad à Noël, les magasins sont bondés, écrans plats, téléphones portables, tout y passe, on achète !
    • L'équipement technologique des foyers est en hausse.
    • Les Français dépensent 1000€ par seconde dans les jeux de hasard ! Ce qui rapporte à l'état deux fois plus que l'ISF !
    • On jette, on rachète ! On répare rien ! On se plaint que le vendeur du rayon de l'hypermarché ne connaisse rien ! On a tué les petites enseignes qui étaient expertes dans le quartier !
  • Travailler plus pour gagner plus.
    • Les facteurs décomptent le temps qu'ils passent à s'habiller !!!!
    • Les électeurs aux quatre neurones et demi qui avaient cru ça se plaignent aujourd'hui ! Trop marrant !
    • Mendier plus pour gagner plus ? A. Legrand, dees Enfants de Don Quichotte, est balancé dans la Seine glacée !
    • On les a vu avoir froid à la télé donc c'est bon on est tranquille. Trop dur de choper 3 oeufs dans le frigo et de descendre leur apporter un sandwich tortilla ?
    • Cette année pas de tsunami à la télé, donc pas de petit chèque pour ceux qui souffrent pour de vrai.
  • La télévision, élue loisir de l'année.
    • Plus besoin de regarder de l'autre côté de l'atlantique pour entendre parler d'un président mégalo et people.
    • Le CSA refuse de comptabiliser les apparitions du président démago dans les médias.
    • Des émissions qui apaissent les consciences, un conditionnement méthodique pour que les gens acceptent la réalité avec des slogans tout faits.
    • C'est mieux d'attendre que le film passe à la télé, comme ça on voit les publicités des nouvelles choses à consommer.

...rrrho je suis sûr qu'il y en a plein d'autres !

Les États-Unis vont s'effronder parce qu'ils ont consommé deux fois et demi de plus qu'ils ont gagné, la Chine n'aura donc plus de raison de produire, l'Inde non plus, l'Europe sera trop chère et ne pourra plus exporter. C'est déjà la course à l'armement, la troisième guerre mondiale se prépare ! Aaaaaaaaaaaaah, je sors avec ma mixtape préferée Jah Kingdom vol. 41, le soleil brille, les gens sourient en terrasse, les touristes ont disparu, c'est calme : Je vous le dis, on se sent bien dans les pays qui n'ont pas encore plongé là-dedans, loin du premier monde...

25nov.

Le meilleur des mondes

Le discours de Sarkozy sur le rapport Olivennes tombe à pic, nous sommes à Salvador de Bahia, la capitale musicale du Brésil. À l'auberge, David, un "producer" indépendant tripant. La ville est pauvre, le paysage est fait de pauvreté et de violence mais une énergie et une joie inimaginables. La musique vient du coeur, les percussions font résonner les vibrations de chacun dans toutes les rues de la ville. La création artistique pour les plus doués, les mélanges pour les influencés, l'imitation pour les quelques autres. La musique vit et fait vivre. On ne joue pas pour gagner du fric, on joue pour s'exprimer, la reconnaissance et la rémunération sont dans une deuxième dimension. Tout le monde sait que le succès est fragile.

Alors quand Sarkozy parle d'un "trou noir capable d'engloutir et d'assécher cette richesse et ce foisonnement créatif", que c'est "à une véritable destruction de la culture que nous risquons d'assister", cela fait doucement rigoler. La destruction de la StarAc ne sera pas un drame pour la création musicale, rassurons-nous.

Quand on demande à David "Est-ce que les concerts suffiraient à rémunérer les artistes ?", il répond que déjà il n'y a qu'une quantité infinitésimale d'artistes qui gagnent leur vie avec leur musique. Ce sont principalement ceux qui font de la merde pour sonnerie de téléphone portable. Ce sont les U2, Madonna, Bowie... qui ont pourri le système des productions, et puis MTV, les DVDs font du tort aux salles de concerts. Pirates : copiez des CDs d'Universal et vous ne ferez que diminuer le salaire des requins de la musique commerciale. Copiez la musique des gamins des favelas produits par des indépendants et vous serez torturés par votre conscience et votre éthique. La musique, la création, cela ne disparaitra jamais. Distribuer gratuit, non. 200 000 copies de U2 c'est pas pareil que 200 000 copies des favelas. Le but c'est s'éclater, et faire du social, l'argent revient directement au Brésil. Mais attention les bureaucrates réclament des cachets, et selon les contrats ils refilent que 8% à l'artiste ! Mieux vaut faire des contrats de distributions, presser ses disques et les revendre.

Sarkozy annonce des moyens intelligents et astucieux, comme par exemple l'"envoi de mails d'avertissements" ! Tout l'Internet avait averti le gouvernement sur les DRM (verrous techniques), aujourd'hui il fait de la démago en disant qu'ils vont les supprimer. Faisons lui confiance, l'intelligence réside plus dans cet autre concept : "mettre en oeuvre des dispositifs de filtrage". Filtrer, contrôler, welcome in a brave new world. Christian Paul, député de la Nièvre, affirme que ce rapport "renoue avec le fantasme d'une police du net dévouée aux majors", "le plus grave réside dans la tentation de surveillance permanente du net, en dehors de tout crime ou procédure judiciaire". L'association de consommateurs UFC-Que Choisir, quant à elle, dénonce "la surenchère répressive" et pointe du doigt "un rapport très dur, potentiellement liberticide, antiéconomique et à contresens de l'histoire numérique". Et puis évidemment, il y a cet autre moyen intelligent : les crédits d'impôts. Avec cela c'est évident, c'est révolutionnaire !

Lisons les réactions à chaud des gens concernés ! C'est fantastique ! On lit par exemple : L'ensemble des sociétés représentant les ayants droit de la musique (Snep, SCPP, Sacem, UPFI) se félicitent de la teneur de cet accord. À l'exception de l'Adami, qui représente les artistes interprètes et qui n'a pas signé le texte : elle « regrette que les organisations représentant les consommateurs et le public n'aient pas fait partie des négociateurs de cet accord, alors que l'efficacité des dispositifs destinés à lutter contre la gratuité dépend aussi du consentement du public et donc, de son adhésion aux objectifs poursuivis ». Par ailleurs, elle déplore que sa proposition, qui consiste à augmenter la part du prix de la musique effectivement reversée aux artistes n'ait pas été retenue.

Mais savez-vous qui c'est ce Denis Olivennes ? C'est celui qui dirige le groupe FNAC depuis 2003.

Je voulais simplement réagir, en direct de Salvador de Bahia. Merci à tous ceux qui voté pour mettre un gouvernement comme ça en France, cela ne me donne aucune envie de rentrer.

23nov.

Par les amis, pour les amis...

On m'envoie souvent des choses par mail, mais ça m'ennuie de faire suivre à tous mes contacts, alors les voici :

26sept.

Noe, l'écologie participative


Voilà un site génial auquel je pourrais devenir accroc si les cybercafés n'étaient pas des lieux aussi glauques.

Visitez http://www.noe.org

Le principe est simple :

  • Vous soumettez vos idées écolos
  • Vous votez pour les idées des autres

On obtient une ruche d'idées fabuleuses, il y en a déjà presque 1000 ! Voici pour chaque thématique, les idées les plus soutenues :

  • Climat et énergie : Mort programmee des ampoules a filament
  • Biodiversité : Replanter des haies
  • Santé : Développement du vélo
  • Production et consommation : Interdire les 4x4 et autres véhicules du genre, dans les grandes villes, sauf sous justification (professionnel)
  • Gouvernance : Plein d'air à l'école !
  • Compétitivité : Aider la recherche et les entreprises qui développent des produits "verts"

Je voulais proposer des idées, mais elles avaient déjà été postées. Pendant la prochaine rando, je me creuse un peu plus les méninges !

(J'ai découvert cette merveille sur le standblog).

30juil.

Microsoft au Chili

Une histoire comme on les aime. Typique de l'Amérique latine.

Alors qu'un projet favorable aux logiciels libres était en discussion au parlement, le ministre de l'économie a court-circuité le parlement et a signé un accord avec Microsoft (formations aux chomeurs, comptes WindowsLive, portails pour les communes, investissement dans les écoles, portails étudiants-professeurs, formation des professeurs...).

Je vous invite à relire un vieil article que j'avais écrit à ce sujet... amusant de relire ça.

Source :

01mai

Big Brother : la vidéosurveillance qui vous épie et vous donne des ordres

George Orwell, écrit en 1948, un roman qui s'appelle 1984, décrivant une Grande-Bretagne où s'est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme. La liberté d'expression n’existe plus. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches trônent dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde ».

Dans ce roman de science-fiction, le Parti a la mainmise sur les archives et fait accepter sa propre vérité historique en la truquant ; il pratique la désinformation et le lavage de cerveau pour asseoir le régime. Il fait aussi disparaître des personnes qui lui deviennent trop encombrantes et modifie leur passé, ou les fait passer, faux témoignages des intéressés à l'appui, pour des traîtres, des espions ou des saboteurs. C'est le principe de la « mutabilité du passé ».

Au domicile et sur les lieux de travail des membres du Parti, ainsi que dans les lieux publics, sont disposés des « télécrans », système de vidéo-surveillance et de télévision qui diffusent en permanence les messages du Parti. Les télécrans permettent à la police de la Pensée d’entendre et de voir ce qui se fait dans chaque pièce où s'en trouve un.

Science-fiction ?

En 2007, dans l'Angleterre orwellienne de Tony Blair, des caméras de vidéo surveillance ont été associées à des haut-parleurs placés dans les rues. Ainsi, la police peut non seulement vous surveiller, mais aussi s'adresser directement à vous, par exemple pour vous ordonner de ramasser le mégot que vous venez de jeter négligemment par terre...

Bientôt en France? "C'est possible avec Nicolas Sarkozy".

Sources :

27avr.

Question pour un champion spécial élections

(reçu par mail et complété par mes soins)

Issu d’une famille hongroise qui a collaboré avec le régime Nazi durant la guerre (vraies archives de la "Stasi") et qui a fuit la Hongrie pour éviter le jugement pour collaboration, dans ma jeunesse je participe à des manifestations contre les étudiants grévistes à la solde d’un mouvement qualifié de "révisionniste".

Je ne peux pas être le candidat de la « rupture » ou de la « nouveauté »...Je suis rentré dans la politique sous Giscard, il y a 30 ans ! J’ai été ministre, député, maire, président de Conseil Général.

Lors de la catastrophe de Tchernobyl j’étais "le" délégué inter-ministériel au nucléaire, qui a mis en place une campagne d’information ou de "désinformation" sur le nuage de Tchernobyl = STOPPÉ net aux frontières de la France. J’ai toutefois pris soin de ne pas faire apparaître cet épisode de ma vie politique dans ma biographie officielle sur le site Internet du ministère de l’Intérieur. Ministre de l’Economie durant une partie du gouvernement Raffarin, j’ai défendu la rigueur et la baisse des dépenses publiques en profitant de la décentralisation de Jean-Pierre.

J’ai réalisé l’ouverture du capital d’EDF-GDF et me suis engagé à ce que jamais ces entreprises ne soient privatisées devant les député(e)s représentant du peuple à l’Assemblée Nationale... Mais... comment dire oui... j’ai renié cet engagement en 2006 et voté pour une privatisation de GDF et la fusion avec Suez, mais attendez, trop d’ami(e)s de l’UMP voulaient voir la coupe du monde de football en Allemagne offert par Suez..., alors je peux mentir un peu...

Ministre de l’intérieur depuis 2002, j’ai mis en place de nombreuses lois liberticides et j’ai réussi à faire exploser l’insécurité Cela a permis à ce con de LE PEN d’être au second tour... Je suis in-directement responsable du déclenchement de la révolte des banlieues en 2005 par ma politique répressive et des propos qui auraient été insultants envers les jeunes habitants de ces banlieues ? FAUX enfin ... bon... oui j’ai affirmé que les policiers n’étaient pas en cause... Bon un enregistrement prouve le contraire et alors ? Ils sont mis en examen ? No Comment ?

Lorsqu'on me pose une question sur la perte de libertés individuelles et collectives, j'esquive habilement la réponse en parlant de mon caractère déterminé. Au nom de la lutte contre la délinquance et le terrorisme, je revendique un usage généralisé de la vidéosurveillance, symbole d’une politique sécuritaire inspirée par le modèle anglo-saxon.

J’ai mis en place la loi CESEDA qui organise l’immigration choisie au profit des capitalistes et j’ai mené la chasse des enfants, les expulsant avec parfois des séparations... c’est pas grave, ce sont des étrangers : Portugais, Espagnol...quoi ? non pas ceux-là... des gens du continent Africain...

J’ai fait obtenir la Légion d’Honneur à un de mes amis qui se trouve être un maire d’extrême-droite ayant été condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale. Mais bon, il n’a pas mis le bras droit en avant et fait " Zic Nico".

D’ailleurs mon plus proche conseiller politique, "Patrick Devedjian", est l’un des membres fondateurs d’Occident, ancien groupe d’extrême-droite terroriste et antisémite.

J’ai repris l’un des slogans de l’autre J-M Le Pen « La France tu l’aimes ou tu la quittes ». Manger dans l’assiette pourrie du voisin je m’en fous, seul le résultat compte. D’ailleurs je peux me vanter d’avoir la sympathie de l’électorat du Front National.

Je suis un fervent partisan des Etats-Unis, de George Bush et des néo-conservateurs américains m’apprécient beaucoup (soutien écrit). Je suis pour la guerre en Irak et je suis venu apporter mon soutien à mon ami Georges Bush. Je me suis fait photographier lui serrant la main (photo qui rappelle la sinistre poignée de main entre Pétain et Hitler) et, pour paraître plus grand, j’ai fait modifier cette photo (pratique) ce qui rappelle les modifications de photos réalisées par Staline et Mao Tsé Dong dans un but de propagande.

Mon frère, vice-président du MEDEF, a déclaré « Je suis fier d'être un patron industriel qui délocalise. Assez de faux semblant : la perte d'emploi, la déstabilisation industrielle, c'est normal, c'est l'évolution ». C'est d'ailleurs au MEDEF que j'y ai déclaré, devant une standing ovation « la ''France ne s'est pas encore remise du choix historiquement stupide d'expliquer aux gens qu'en travaillant moins, on pourrait gagner davantage ». Evidemment j'ai précisé que le CNE était un progrès et qu'il ne fallait pas y toucher.

Lors de l’affaire Clearstream, j’étais au courant dès le début que mon nom était présent dans les listings, liste que j’ai eue en main propre... mais j’ai laissé faire dans le but d’apparaître comme une victime, cela gagne de la sympathie dans l’Audimat.

J’ai déclaré que je souhaitais voir « pendus à un crochet de boucher » ceux qui ont mis mon nom sur les listings. Bon, une phrase empruntée à une référence : Hitler qui lui aussi voulait voir « pendus à un crochet de boucher » ceux qui ont organisé l’attentat manqué contre lui... ceci est aussi véridique que le reste !

Il y a quelque mois, avide de prestance, j’ai dévoilé à la T.V qu’une opération d’arrestation de terroristes allait avoir lieu, ainsi j’ai risqué de faire échouer cette arrestation...ainsi j'ai risqué de faire échouer cette arrestation et mettre la vie des fonctionnaires de la DST et du RAID en danger...

Oui ! Le peuple doit être soumis par les radars sur les routes, certains perdent travail, argent, mais enfin la rentrée d’argent est trop importante... Mais bon prince "totalitaire" je vais modifier très légèrement le statut, pour les plus riches d’entre vous... pas pour les routiers ! Ainsi ils pourront racheter un peu plus facilement leurs points perdus, argent comptant bien sur !

J'ai dit "Un mendiant te remercie-t-il autant si tu lui donne 50 centimes que 2.00 euros ?"

Lors d’une visite "électorale" en Corse, à vos frais pauvres contribuables, j’ai utilisé pour moi le seul hélicoptère de l’île. Et Chirac l’a fait aussi... Cependant un enfant s’est gravement blessé le même jour en randonnée et il est mort (information de Corse matin) car il n’a pas pu être emmené aux urgences à temps : une vie, pour un peu plus d’arrogance ... facture 1 000.00 euros HT /par heure.

Lors d'une conférence j'ai fus saisi par un vertige nationaliste et ai insulté l'Allemagne en lançant "La France n'a pas à rougir de son histoire. Elle n'a pas commis de génocide. Elle n'a pas inventé la solution finale. Elle a inventé les droits de l'Homme et elle est le pays du monde qui s'est le plus battu pour la liberté". Je mets donc à mal la construction Européenne, et j'occulte les 400 ans de commerce triangulaire.

Dans le dossier du nucléaire iranien, je considère qu'il n'y a "pas d'autre solution que les sanctions, progressives, de plus en plus fermes".

Je suis, je suis...

(Bush fait 1.83m)


19mar.

L'EPR noel est une ordure

Samedi nous étions à la manifestation contre l'EPR, dont j'avais déjà parlé. Le mouvement représentait environ 5000 personnes, dont une centaine de Verts accompagnés de Dominique Voynet. Apparemment environ 62000 personnes s'étaient mobilisées dans toute la France, avec un maximum à Rennes, puisque c'est dans leur région que le projet est prévu.

L'EPR c'est mal parce que :

  • il coute très cher à construire et la gestion des déchets encore plus
  • ce n'est pas un produit d'avenir puisque la technologie est déjà dépassée
  • il produit seulement 600 MegaWatts de plus que ses prédécesseurs
  • il ne génère pas beaucoup d'emplois
  • il produit seulement 10% de déchets mais ils sont beaucoup plus toxiques
  • il présente le même danger que les vielles centrales pendant les canicules
  • il faut construire de nouvelles lignes à très haute tension (THT), qui sont une source prouvée de leucémies et cancers
  • il ne résiste pas aux attaques par avion kamikaze
  • il ne rend pas le pays indépendant en énergie puisqu'il faut se procurer de l'uranium, ressource qui se raréfie
  • il ne diminuerait que de très peu les émissions de CO2

Si on utilisait cet argent dans la construction de centrales à énergie propre, ce serait bien parce que :

  • le budget est éclaté par région, et donc plus maîtrisable
  • ce sont des technologies qui n'engagent pas plusieurs générations
  • cela génèrerait beaucoup d'emplois à tous les niveaux (technologies et matériaux moins exigeants)
  • aucun déchet
  • aucun danger
  • distribution éclatée avec le réseau électrique actuel
  • le pays s'indépendantise en énergie

Malheureusement seuls les Verts et l'extrème-gauche se sont opposés à ce projet. J'imagine que Nicolas Hulot doit se sentir trahit.

Quelques liens :

Et je finis par une citation de Bram Bargh, laissée sur l'autre post : l'EPR n'est qu'une raffarinade de plus pour plaire aux industriels et aux hommes politiques locaux qui, crédules, espéraient un grand chantier pour mettre leurs administrés au travail. Sauf qu'il est bien clair qu'EDF et Areva sont queues et chemises. A la "je t'aime, moi non plus", ils s'enrichissent sur le dos du contribuable et du français moyen. Et pourtant... les centrales nucléaires sont de moins en moins conduites par des gens expérimentés et qui comprennent ce qu'ils font, idem chez Areva où les gestionnaires ont mis en pré-retraite forcée les forces vives. Serrons les fesses que ça ne pête pas !

14mar.

Vivre pour travailler ... quitter son travail pour vivre

Hier nous sommes allés voir Volem Rien Foutre Al Pais, le dernier reportage de Pierre Carles. Ses longs-métrages dérangent, interrogent, et interpellent. Celui-ci met en avant l'imagination des gens pour se désolidariser de la société de consommation. Le film est un moment de détente, certaines idées font envie (moteur à eau, villages communautaires, toilettes sèches, ...), d'autres sont plus discutables (mouvement barcelonais "Je fauche" ...). Il y a un même extrait de l'An 01 !

Voici un extrait du Synopsis :

''Dans cette guerre économique, qu'on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d'imagination pour résister ? Mis en demeure de choisir entre les miettes du salariat précaire et la maigre aumône que dispense encore le système, certains désertent la société de consommation pour se réapproprier leur vie. " Ni exploitation, ni assistanat ! " clament-ils pour la plupart. Ils ont choisi une autre voie, celle de l'autonomie, de l'activité choisie et des pratiques solidaires...''

Je le conseille à tous ceux qui se posent des questions sur la fatalité, les alternatives, l'avenir ...

Dans la même lignée, le documentaire Notre Pain Quotidien, qui sort aujourd'hui, sensibilise le spectateur aux problèmes banis des médias traditionnels.

02mar.

On arrête tout !

J'ai découvert un film cette semaine : L'An 01. Cet ovni du cinéma français est sorti en 1973 ! L'essence de ce film post-soixante-huitard se résume en une phrase : "On fait un pas de coté, on arrête tout et on réfléchit". Il s'agit d'une adaptation de la BD de Gébé, que vous pourrez lire ici.

A l'époque, le film a connu un triomphe en exclusivité à Paris où il demeura 18 semaines à l'affiche d'une petite salle du Quartier-Latin, qui accueillit plus de 120 000 spectateurs. Le casting est assez impressionnant, Georges Wolinski, Gérard Depardieu, Miou-Miou, Gérard Jugnot, Coluche, Jacques Higelin, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Daniel Prévost, Professeur Choron, Martin Lamotte, Josiane Balasko, Marcel Gotlib, Daniel Laloux...

En une seule séance, cette oeuvre s'est issée au sommet de mes films préférés ! Toujours curieux des idées qui tournent autour de la décroissance, j'ai pris un plaisir fou à regarder cette sensibilisation humoristique !

On y retrouve tous les concepts des hippies des années 70, décroissance, collectivisme, liberté sexuelle ! Il faisait surtout déjà réfléchir le spectateur sur la société de consommation de masse où chacun vit pour travailler et travaille pour vivre. On arrête les autos et sort les vélo, on casse les trottoirs pour y cultiver des potagers, on ne produit plus, la bourse de New-York s'effondre... On rit, on y voit nos parents combatants, face à nos grand-parents incrédules, qui sont d'ailleurs jeunes aussi, et ça choque d'entendre leur voix et leur accent !

Pour ne pas faire trop de copier-coller.

Et voilà, qu'aujourd'hui on me parle du Shutdown Day ! Après le succès de l'appel de l'Alliance Pour la Planète, qui a été suivi par les municipalités de plusieurs pays, un autre groupe récidive et invite les gens à relever le défi suivant : N’allumez pas votre ordinateur le 24 Mars et découvrez si vous pouvez survivre 24 heures sans votre ordinateur?

Tiens, et si Arlette Laguiller faisait 25% aux présidentielles ?

Plus d'infos :

15janv.

EPR versus ITER

On entends toujours parler des histoires de nucléaire, de projets, de manifestations écolos à droite à gauche... mais on est souvent réveillés trop tard, quand tout est signé, voté, magouillé. Cela m'avait fait ça avec la loi Perben-Sarkozy, après DADVSI j'avais suivi un peu mieux le débat, mais là avec l'EPR je tombe des nues.

En France, la majorité des centrales nucléaires ont été construites dans les années 80, la durée de vie a été réestimée à 40 ans et pas 30 ! En 2020, il y aura donc l'"effet de falaise", par quoi faudra-t-il les remplacer ? "Par l'EPR !" crient Areva et EDF, qui mènent la dance dans le domaine chez nos voisins Français.

Mais il fallait un gouvernement sacrément abruti pour signer un plan pareil. En effet, le Réacteur Pressurisé Européen est une nouvelle machine, légerement plus performante, avec des mesures de sécurité renforcées, mais de technologie semblable ! Comment faire pour que ce soit signé tant que Raffarin était au pouvoir ? ...Areva et EDF ont révélé le caractère urgent de la décision à prendre, en annonçant 17 ans de fabrication ! Diffusée dans des tas de documents officiels, cautionné par une noria de scientifiques nucléaristes, répétée à l'infini dans tous les cercles parlemantaires, ministériels, et jusqu'à la présidence de la République, cette intox a très bien fonctionné. De plus la CGT-EDF, déjà en lutte pour le maintien du statut de son entreprise, a fait savoir qu'elle ficherait le bazar si l'on ne donnait pas sans attendre à sa boutique cet os nucléaire à ronger.

Bon, vous n'êtes pas choqués, c'est normal, 17 ans. Oui, sauf que Areva a discrètement promis à la Finlande de lui fournir un EPR prêt à l'usage en 2009. Fumiers !

Les écolos ne sont pas les seuls à s'opposer à l'EPR, de nombreux scientifiques le voient comme un engin déjà dépassé. Ce qui est choquant, c'est que le gouvernement ait choisi de relancer un programme colossal, qui va coûter des milliards (à côté les crédits des chercheurs, la sécu et les intermittents, ce sont des crottes de nez), alors qu'une technologie innovante devrait être opérationnelle en 2035. En effet, le tokamak, une machine radicalement différente, fonctionnant par la fusion des atomes d'hydrogène, un peu à la manière du soleil, est en construction à Cadarache, en Provence. Absolument pas dangereux, brûlant une ressource inépuisable et pas chère, ce projet international Iter n'enrichira pas directement EDF et Areva.

Il fût une époque où il y avait un VIE au Qatar, lecteur de ce blog, qui se disait de droite et pragmatique...c'est drôle il bossait chez Areva.

Sources

06sept.

L'Homme n'a jamais marché sur la Lune

...en attendant que je remette les pieds sur Terre, je voudrais vous faire partager un sujet de conversation de vacances... Par contre, je tiens à avertir les gens qui étaient devant la télévision le 20 juillet 1969 : ça peut vous troubler, à un tel point que vous seriez capable de ne pas croire ce qui va suivre...

L'Homme n'a jamais marché sur la Lune, pour la bonne et simple raison que c'est impossible ! D'ailleurs les Russes n'y sont jamais arrivés ! Il y a plusieurs choses qui sautent au yeux en regardant les photos et videos !

Lire la suite